Marée de baigneurs à la baie de Beauport

Selon la direction de la Baie de Beauport,... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Selon la direction de la Baie de Beauport, environ 2000 baigneurs ont profité, dimanche, de la plage, des jeux d'eau et des zones d'ombre.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Baie de Beauport avait des airs de la plage de l'anse au Foulon des années 60 ces derniers jours. Des centaines de baigneurs s'y sont massés dimanche, par une journée caniculaire.

Avant même que ne démarre l'entrevue avec Le Soleil, Philippe Laperrière, directeur général de la Baie de Beauport, s'est laissé inspirer par Réjean Ducharme pour résumer la première fin de semaine de baignade en 50 ans dans le fleuve Saint-Laurent à Québec. «Inespéré et inattendu», a-t-il dit spontanément.

Inespéré parce que Dame nature y est allée d'une collaboration hors pair, offrant trois journées chaudes et ensoleillées consécutives. Inattendu parce que la réponse du public a dépassé les attentes.

«C'est une fin de semaine extraordinaire. Je pense que la Baie de Beauport prend sa place dans la ville de Québec actuellement avec la baignade. [...] Tout se passe à merveille», a-t-il claironné. «Aujourd'hui on est aux alentours de 2000 personnes sur la plage, dans les jeux d'eau et dans les zones d'ombres. C'est vraiment de très bon augure pour l'été.»

La baignade agi comme un véritable électrochoc sur le centre de villégiature opéré par Gestev-Québecor. «Ça devient comme notre activité de base. [...] Cest majeur», analyse son directeur. Selon lui, elle vient compléter une offre d'activités déjà diversifiée depuis la prise de possession des lieux par Gestev en 2008.

Le drapeau vert indiquait que l'eau du fleuve... - image 2.0

Agrandir

Le drapeau vert indiquait que l'eau du fleuve était propice à la baignade, dimanche.

L'accessibilité, une grande préoccupation

L'accessibilité au site demeure une grande préoccupation pour l'organisation, et la journée de dimanche s'est avérée être un bon test. Au passage du Soleil, peu après 13h, il fallait attendre entre huit et dix minutes en automobile avant de pouvoir entrer dans l'enceinte.

«Notre objectif est d'avoir huit minutes et moins dans le plus gros temps d'accès. C'est à peu près ce qu'on fait présentement», a expliqué M. Laperrière. «Pour venir désengorger l'accès en automobile, être desservi par le RTC [Réseau de transport de la capitale] serait quelquechose de génial. Je crois qu'on est en train de faire la preuve qu'on est un site attrayant.»

Quelques amateurs se sont adonnés à des sports... - image 4.0

Agrandir

Quelques amateurs se sont adonnés à des sports nautiques.

Discussions en cours

À ce sujet, la vice-présidente du comité exécutif de la Ville, Julie Lemieux, a fait savoir samedi que des discussions étaient en cours entre le RTC et la Baie de Beauport. Prudent, Philippe Laperrière a confirmé que les parties se parlaient. Il a dit souhaiter qu'une solution soit mise en place cet été. «La décision finale revient au RTC.» 

Il est aussi possible d'accéder à la Baie de Beauport en vélo ou à pied, par la piste cyclable. Aucun lien direct n'est cependant aménagé par le boulevard Henri-Bourassa. Marcheurs et cyclistes doivent faire un détour par la Domaine Maizerets.

Il en coûte 2$ par adulte pour accéder à la Baie de Beauport, et 10$ pour le stationnement. L'accès est gratuit pour les 17 ans et moins.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer