Exclusif

Direction D'Estimauville pour l'ex-CSST

Les administrateurs de la CNESST (ex-CSST) préfèrent construire... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie villeneuve)

Agrandir

Les administrateurs de la CNESST (ex-CSST) préfèrent construire un nouveau bâtiment dans l'écoquartier D'Estimauville plutôt que de rénover leur siège social de la rue Bourdages (photo), un projet estimé à 130 millions $.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La CNESST (ex-CSST) abandonne son projet de rénovation de 130 millions $ à son siège social de Québec, a appris Le Soleil. Non seulement abandonne-t-elle les rénos, elle abandonne carrément l'édifice mal en point de la rue Bourdages. Un nouveau bâtiment devra être construit dans le secteur D'Estimauville d'ici 2021. La facture sera décuplée.

Les employés l'ont appris mercredi matin: «Le conseil d'administration, à sa dernière réunion en juin, le 15 juin, a pris la décision de construire un nouvel édifice», indique le nouveau porte-parole et chef d'équipe des relations de presse et de la rédaction, Pierre Turgeon, en entrevue téléphonique. «L'option envisagée est celle de construire dans l'écoquartier D'Estimauville.»

Tout un rebondissement. Il y a un peu plus d'un an, Le Soleil révélait que les travaux d'envergure en cours au siège social de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) étaient complètement arrêtés. L'organisme avait eu une très, très mauvaise surprise: les têtes des quelque 180 pieux de béton souterrains qui soutiennent le vaste immeuble sont fissurées.

La nouvelle avait chambardé les plans; à l'origine, plus ou moins 700 employés devaient rejoindre les 1000 travailleurs déjà sur place dès la fin des travaux de rénovation. Le chantier avait cependant été mis en veille le temps de jauger les options.

Objectif 2021

Face aux évaluations des coûts pour la réparation de la fondation du siège social érigé en 1970, les administrateurs ont tranché: «L'option qui est la plus intéressante, c'est de construire un nouvel immeuble.» D'autant plus que 150, 200 employés de plus devront y être logés; ce sont ceux qui sont débarqués depuis que le gouvernement Couillard a fusionné la CSST avec la Commission des normes du travail et la Commission de l'équité salariale, le 1er janvier. D'où le nouveau nom de l'organisation: Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail, CNESST pour faire court.

Ce sont donc maintenant plus de 1850 travailleurs qui devront faire leurs boîtes pour déménager. Mais pas tout de suite. Les échéanciers viennent de gagner en élasticité: «L'objectif pour la livraison, ce serait 2021», note M. Turgeon. Le projet initial d'agrandissement du siège social devait se conclure l'an prochain.

La décision n'est pas tout à fait finale, dit notre interlocuteur... mais elle est assez ferme pour l'annoncer publiquement, ajoute-t-il. Il reste encore des contrats à signer, des analyses à produire. On veut notamment confirmer que le secteur D'Estimauville pourra digérer l'arrivée de près de 2000 personnes.

Facture à la hausse

Bien entendu, la facture sera nettement supérieure aux 130 millions $ initialement budgétés. Combien? La CNESST refuse de s'avancer. Même si le conseil d'administration connaît les montants en jeu. «Nous ne voulons pas rendre les coûts publics maintenant pour des raisons stratégiques. [...] C'est sûr que ce sera plus de 130 millions $.»

On ne saura pas plus quels sont les coûts supplémentaires imputables aux retards, expertises, baux de location renouvelés pour loger les fonctionnaires en attendant...

Et l'actuel siège social, planté en bordure de la rivière Saint-Charles, près du centre commercial Fleur de Lys, que deviendra-t-il? Qui en voudra? «Ça fait partie des questions qu'il reste à régler. C'est un endroit magnifique... On sait qu'on a un beau terrain.» L'édifice pourrait être démoli.

Malgré tout, un millier de personnes continueront d'y travailler en attendant d'être relocalisées. «Le bâtiment est sécuritaire», assure Pierre Turgeon.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer