La cuisine de rue «plus complexe que d'aller dans un stationnement d'aréna»

Le célèbre chef Jean Soulard et la vice-présidente du... (Le Soleil, Frédéric Matte)

Agrandir

Le célèbre chef Jean Soulard et la vice-présidente du comité exécutif à la Ville de Québec, Julie Lemieux, étudieront les possibilités pour les camions de cuisine de rue à Québec.

Le Soleil, Frédéric Matte

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le célèbre chef Jean Soulard présidera un comité en vue d'une éventuelle implantation des camions de cuisine de rue à Québec. Une consultation publique se tiendra à l'automne pour obtenir un «consensus» et développer une «signature Québec» pour ce type de cuisine.

Le groupe de travail «qui étudiera les diverses possibilités pour les camions de cuisine de rue à Québec» sera composé d'élus, de représentants des commerçants et de restaurateurs du Vieux-Québec.

Malgré l'engouement public clair pour ce type de cuisine, l'administration Labeaume justifie l'ampleur de la démarche par la volonté de «respecter» les restaurateurs déjà établis «et qui payent des taxes».

«La cuisine de rue, c'est plus complexe que d'aller dans un stationnement d'aréna à L'Ancienne-Lorette», a illustré le maire Labeaume à propos d'un événement de cuisine de rue fort couru le 20 mai dernier.

«Tout le monde voudrait s'installer sur Grande Allée et dans le Vieux-Québec. Mais c'est pas si simple que ça. Il faut que ça se discute pour trouver la solution la plus équitable pour tout le monde», a poursuivi le maire.

L'ex-chef du Château Frontenac et président du comité, Jean Soulard, a pour sa part fait valoir l'importance de donner une image en phase avec la qualité culinaire de Québec.

«Des hot-dogs et des frites, dans notre ville, des camions de rue, c'est plus que ça», a dit M. Soulard. Sans rien enlever à ce type de cuisine qu'il dit consommer avec plaisir, le chef émérite estime que si les camions-restaurants s'installent, ils devront «refléter notre identité» en mettant de l'avant les produits québécois.

La consultation publique à l'automne sera suivie du dépôt d'un rapport avec les recommandations du groupe de travail en décembre 2016. Un projet-pilote de camions de cuisine de rue suivra à l'été 2017.

En mars, le maire Régis Labeaume en avait fait bondir plus d'un en déclarant que les camions de rue n'étaient pas une priorité dans la population. «Y'a pas un citoyen qui m'a demandé d'avoir un food truck», avait-il lancé. Il estimait plutôt que cette question intéressait davantage les médias et les propriétaires de tels camions-restaurants.

Une pétition lancée sur-le-champ avait alors amassé plus de 4000 signatures en quatre jours.

Depuis, des événements extrêmement courus tenus en mai à Lévis et à L'Ancienne-Lorette ont démontré l'intérêt de la population pour ce type de cuisine.

Mercredi, la vice-présidente du comité exécutif Julie Lemieux a tenu à préciser que son administration n'avait pas ignoré le phénomène. «Je tiens à souligner qu'on fait quand même certaines choses pour la cuisine de rue à Québec», a-t-elle dit en énumérant notamment le BBQ Fest à l'Espace 400e ou Resto-rue : Goûtez le Vieux-Québec qui se déroulait les 11 et 12 juin.

Les membres du groupe de travail

  • Jean Soulard, restaurateur et chef émérite
  • Julie Lemieux, vice-présidente du comité exécutif responsable de l'aménagement du territoire et l'urbanisme
  • Chantal Gilbert, membre du comité exécutif responsable des Sociétés de développement commercial (SDC)
  • Michel Bellavance, restaurateur chez Nourcy, comptoir et traiteur et propriétaire d'un camion de cuisine de rue
  • Denis Castonguay, directeur par intérim de l'École hôtelière de la Capitale
  • Annick Deschênes, directrice de la SDC du Vieux-Québec
  • Sébastien Leblond, directeur comité exécutif de l'Association des restaurateurs Q.S.P. et chef-propriétaire du restaurant Le Maizerets
  • François Meunier, vice-président aux affaires publiques et gouvernementales de l'Association des restaurateurs du Québec (ARQ)
  • Pierre Moreau, président-directeur général du Groupe Restos Plaisirs
  • Nathalie Roy, présidente de la SDC Montcalm et chocolatière chez Arnold Chocolats
  • Martin Vézina, conseiller en communication et affaires publiques de l'Association des restaurateurs du Québec (ARQ)

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer