Le «roi du cannabis» arrive à Québec

Il est écrit que le cannabis médicinal sera... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Il est écrit que le cannabis médicinal sera disponible sous forme de fleurs, de nourritures (sic), concentrés, teintures et autres.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) L'homme d'affaires Don Briere, qui a déjà fait quatre ans de prison pour avoir exploité illégalement un réseau de culture de cannabis en Colombie-Britannique, doit ouvrir lundi à Québec ce qu'il qualifie de «premier dispensaire de cannabis médicinal au Québec».

Des documents ont en effet été distribués à certains consommateurs de cannabis thérapeutique et affichés dans la fenêtre du 47, rue Saint-Joseph Ouest, indiquant que la boutique du propriétaire de la chaîne Weeds Glass & Gifts ouvrirait ses portes dès 10h le lundi 20 juin.

On y indique que le cannabis médicinal y sera disponible sous forme de fleurs, nourritures (sic), concentrés, teintures et autres.

La boutique porterait le nom de Weeds : Herbes et Curiosités. Un document distribué au cours des derniers jours mentionne que «Weeds de Vancouver et son président Don Briere» sont fiers d'annoncer l'ouverture de l'établissement dans la capitale nationale. Le document mentionne aussi le nom de Michel Dumond comme étant le responsable pour la capitale nationale de la chaîne lancée par Briere. Il n'a pas été possible de parler à MM. Briere et Dumond en fin de semaine.

Prescription de Tylenol 3

Affiché dans la vitrine de la boutique, on indique que l'inscription est gratuite mais qu'elle requiert une attestation fédérale de consommation de cannabis médicinal ou «une ordonnance de tous les médicaments prescrits», comme par exemple le Tylenol 3, être membre d'un organisme associé à la Société canadienne pour le cannabis médicinal ou alors un contenant «doté de la description d'un médicament prescrit».

Selon des sources bien informées, la nouvelle boutique prévoirait accepter de vendre du cannabis à quiconque posséderait une prescription pour du Tylenol 3.

Dans un document où figure le nom de Michel Dumond, Weeds : Herbes et Curiosités invitait également «les créateurs et artistes méconnus de la grande région de la capitale nationale à soumettre aux responsables un aperçu de leurs réalisations les 18 et 19 juin de 10h à 17h».

«L'espace disponible d'exposition [sic] se trouvant restreint, il est à espérer que certaines de vos oeuvres pourront bénéficier du fort achalandage que connaîtront les lieux. Il nous fera plaisir de vous rencontrer samedi et dimanche. Venez en grand nombre pour cette préouverture même si ce n'est que par curiosité», y est-il également inscrit.

Don Briere avait fait parler de lui en février quand il avait annoncé son intention d'ouvrir un magasin sur la rue Saint-Denis, à Montréal. Il n'avait finalement jamais mis son projet à exécution, certaines sources indiquant qu'il craignait que la police montréalaise ait l'intention de le fermer dès son ouverture.

Cannabis Canada, qui représente les producteurs de marijuana autorisés détenant un permis de Santé Canada, a demandé au gouvernement fédéral de faire fermer la centaine de dispensaires médicaux qui ont poussé un peu partout au pays. Elle visait notamment ceux de Don Briere puisqu'ils s'approvisionnent auprès de producteurs qui ne possèdent pas de permis.

La boutique, qui porterait le nom de Weeds :... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 2.0

Agrandir

La boutique, qui porterait le nom de Weeds : Herbes et Curiosités, prévoyait ouvrir ses portes dès lundi. 

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Passé criminel

Surnommé le «roi du cannabis», Briere a un lourd passé criminel, ayant été arrêté plusieurs fois pour possession et trafic de marijuana au cours des 44 dernières années.

L'homme exploite une vingtaine de magasins à Toronto et Vancouver, où toute personne majeure peut se procurer du cannabis sous toutes ses formes sur la foi d'une lettre signée par un naturopathe. Il profite en Colombie-Britannique d'une zone grise touchant les lieux de vente de cannabis à des fins médicinales alors qu'à Toronto, les policiers ont déjà mené des perquisitions dans ses boutiques.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer