Bussières accuse Labeaume de «maquiller» les hausses de taxes

Yvon Bussières de Démocratie Québec... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Yvon Bussières de Démocratie Québec

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'opposition de Démocratie Québec accuse le maire Régis Labeaume de «maquiller» les véritables hausses de taxes en affirmant que depuis des années son administration taxe l'équivalent de l'inflation, soit 1,9 % en moyenne pour cette année. Pour être plus juste, la Ville devrait tenir compte du taux d'harmonisation issue des fusions municipales. Sans quoi, les taxes annoncées sont «un leurre».

En point de presse, Yvon Bussières de Démocratie Québec a exposé que depuis 2013, la Ville de Québec a taxé les citoyens à hauteur de 38 millions $ de plus que ce qui avait été annoncé lors des dépôts des budgets. L'écart s'explique, dit-il, par le fait que la Ville n'ajoute pas un pourcentage additionnel de l'harmonisation issue de fusions de 2001. Ce supplément sera aboli d'ici 5 ou 10 ans, le temps d'un rattrapage entre les anciennes villes. Mais d'ici là, ne pas le mentionner dans la hausse de taxation annoncée annuellement revient à «ne pas dire les vrais chiffres aux contribuables», selon M. Bussières. «Il doit donner l'heure juste aux contribuables. Le maire n'a donc pas respecté son engagement de taxer en bas de l'inflation», a soutenu l'élu en point de presse en compagnie de la conseillère Anne Guérette. 

Selon les calculs de l'opposition, «l'augmentation réelle moyenne des taxes» a été 10,7 % sur les quatre dernières années, au lieu des 7,5 % annoncés par le maire. 

Cette lecture des choses a étonné la vice-présidente du comité exécutif, Julie Lemieux. «Je suis complètement en désaccord avec M. Bussières», a-t-elle répliqué, estimant que la Ville n'a jamais caché qu'un certain pourcentage attribuable à l'harmonisation doit être ajouté à la hausse à l'inflation. «Nous sommes transparents. Année après année, on explique. Il n'y a pas de cachette. Je ne comprends pas qu'on dise qu'on ait voulu leurrer la population», a-t-elle ajouté.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer