Six millions $ pour le réaménagement de la terrasse Chevalier-de-Lévis

La Ville prévoit faire une place importante au... (Photo Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

La Ville prévoit faire une place importante au Régiment de la Chaudière à l'ouest de la terrasse.

Photo Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Lévis veut donner un coup de barre à sa terrasse Chevalier-de-Lévis. La Ville prévoit un réaménagement de 6 millions $ dans lequel elle fera la part belle à son histoire militaire, marquée par les exploits du Régiment de la Chaudière.

Le maire Gilles Lehouillier a fait part de ses intentions, samedi, en présence des vétérans du seul régiment canadien-français à avoir participé au débarquement de Normandie, le 6 juin 1944.

Son administration entend démarrer les travaux dès l'an prochain et prévoit trois ou quatre ans pour que la réfection soit complétée. Le maire est visiblement emballé par ce projet «tout frais» sorti de récentes consultations. «La terrasse de Lévis, c'est un symbole identitaire exceptionnel à Lévis», a-t-il mentionné. «Nous voulons conserver l'intégralité de la terrasse mais lui redonner ses lettres de noblesse.»

La première phase des travaux doit débuter dès 2017 au coût de 1,5 million $. Cette première étape servira à peinturer et à retaper la structure de l'endroit qui compte notamment des belvédères d'observation.

La Ville prévoit faire une place importante au Régiment de la Chaudière à l'ouest de la terrasse. M. Lehouillier a d'ailleurs dévoilé une plaque souvenir à l'entrée du parc, samedi, aux couleurs de l'institution militaire. «On va recréer dans l'ouest cette ambiance historique», a-t-il expliqué, rappelant que l'orchestre du régiment animait la place publique dans le passé.

Lévis prévoit aussi la construction de liens entre la traverse de Lévis, située rue Saint-Laurent tout au bas de la falaise, et la terrasse. «On veut faire en sorte que les gens montent vers la terrasse. Tout ça s'inscrit dans la vision d'ensemble du développement du secteur de la traverse.»

Le projet est présentement à l'étape des plans et devis mais semble en voie de se réaliser, aux dires de M. Lehouillier, qui s'imagine les travaux terminés dans trois ou quatre ans.

Croisières internationales

Le maire de Lévis a aussi révélé samedi que les discussions allaient bon train avec le Port de Québec pour que le quai Paquet puisse accueillir des bateaux de croisières internationales. «On est à peaufiner une entente avec le Port de Québec», a-t-il mentionné, sans donner d'échéancier. «Ça va très bien.»

L'idée serait que le Port travaille «sur la logistique». «Nous, la Ville de Lévis, on jouerait plus au niveau de l'alimentation.» M. Lehouillier croit que le quai Paquet a le potentiel de devenir un lieu «très attractif dans les prochaines années». Deux projets hôteliers seraient même déjà envisagés dans le secteur.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer