Exclusif

Relance d'Expo Québec: Olivier Dufour songe à jeter l'éponge

Trois mois après avoir été choisi pour réinventer... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Trois mois après avoir été choisi pour réinventer Expo Québec, Olivier Dufour aimerait que la Ville se mette à table avec son consortium, ainsi que Gestev, afin d'élaborer un plan de match.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Choisi pour présider à la relance d'Expo Québec, en collaboration avec la firme Gestev, le producteur Olivier Dufour déplore le silence radio de la Ville, au point qu'il songe à jeter l'éponge et à «passer à un autre appel». Chose certaine, les délais trop courts l'empêchent d'ores et déjà de mettre son expertise au profit de cette fête revue et corrigée, si elle a lieu comme prévu à l'été 2017.

«Je n'ai pas de nouvelles de la Ville, rien. J'ai beaucoup de difficultés à comprendre. Je suis comme un peu désabusé», lance le producteur artistique en entrevue au Soleil, déplorant les «informations extrêmement floues» livrées au compte-gouttes par l'administration Labeaume.

Trois mois après avoir été choisi pour rafraîchir Expo Québec, plombée par une baisse notable d'achalandage depuis quelques années, Olivier Dufour aimerait que la Ville se mette à table avec son consortium (dont fait partie Attraction Media, Cossette, Projet Y et Relèvénement), ainsi que Gestev, afin d'élaborer un plan de match.

«J'ai demandé qu'on tienne des rencontres régulières pour installer le projet, quitte à ne pas être payés tout de suite. J'aurais aimé savoir ce qui n'a pas marché, les pièges à éviter, les ententes avec les syndicats... On n'a jamais eu de nouvelles, tellement qu'on a écrit une lettre il y a deux ou trois semaines. On a reçu l'accusé de réception ce matin [lundi].»

Ses multiples démarches pour obtenir des documents se sont également butées à des embûches. «Ç'a été super compliqué. On a demandé des chiffres sur les anciennes éditions. C'est rentré tout croche, par petits morceaux.»

Olivier Dufour refuse de «lancer la pierre» à qui que ce soit ni «accuser personne», mais il trouve «dommage» que les canaux de communication soient bloqués sans qu'il sache pourquoi.

«Deux grands groupes vous offrent de faire quelque chose, ils sont prêts à prendre des risques, à investir pour faire quelque chose à Québec [...] puis vous ne regardez même pas leurs affaires. Alors nous, ce qu'on va faire, c'est de passer à un autre appel, c'est pas plus grave que ça [...] On n'a pas été agressifs là-dedans, on n'a pas dit : "grouillez-vous", mais on va finir par se retirer en silence à un moment donné, ça va être fini pour nous.»

Voir grand

Le groupe d'Olivier Dufour et Gestev avaient été choisis en février dernier par la Ville, au terme d'un appel de propositions visant à remplacer Expo Québec par un nouveau concept festif. Histoire de leur donner plus de temps pour se préparer, la Ville avait décidé de faire l'impasse sur l'édition de cet été, une première en 105 ans.

Une fois les deux candidatures retenues, le président d'ExpoCité, le conseiller municipal Vincent Dufresne, avait indiqué vouloir qu'elles «continuent leur montage financier pour arriver avec ça au mois de mai».

Dans ses cartons, le producteur de 43 ans voit grand pour Expo Québec, un événement qu'il voudrait voir s'échelonner sur plus de deux semaines - «plus court, ce n'est pas une bonne idée pour l'investissement que ça implique». «Tant qu'à y être, pourquoi ne pas faire un bout en hiver?» lance-t-il, déplorant le manque d'activités pour les familles dans la capitale.

Minuit et une

Déjà sollicité par la préparation du spectacle d'envergure La nuit, qu'il montera à Montréal à l'été 2017, ainsi que par son show multimédia aux pyramides d'Égypte, Olivier Dufour considère cependant qu'il est minuit et une pour lui pour travailler sur la première édition 2.0 d'Expo Québec.

«Je ne suis plus disponible, il est trop tard. [...] Si on voulait vraiment livrer pour l'été 2017, il faudrait qu'on soit en prod [production] là. C'est majeur comme affaire.»

Jointe par Le Soleil, la porte-parole de Gestev s'est faite peu loquace. «Après vérification, le dossier suit son cours», a indiqué par courriel Marie-Michelle Gagné, en l'absence de son patron Patrice Drouin.

Du côté de la Ville, le président d'ExpoCité, Vincent Dufresne, s'est fait tout aussi bref. «[...] je ne donnerai pas de commentaires au sujet des propos de monsieur Dufour», a-t-il fait savoir dans un courriel, en fin d'après-midi.

Spectacle retardé en raison des attentats en Égypte

Choisi pour présider à la relance d'Expo Québec, en... (Photothèque Le Soleil) - image 3.0

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Le spectacle multimédia le plus imposant au monde, qu'Olivier Dufour devait présenter devant les pyramides d'Égypte, à compter de septembre, est retardé en raison des attentats qui secouent le pays.

«J'avais peur que le producteur annule le spectacle, mais on reste en stand-by. Il s'est engagé à le livrer, le gouvernement veut le faire, c'est juste retardé. Pour combien de temps, on ne le sait pas. Honnêtement, je pense que ce sera presque un an avec tout ce qui se passe. On attend le go du gouvernement», explique le concepteur artistique de Québec.

C'est lors d'un séjour à Dubaï que Dufour avait été choisi par ce producteur pour renouveler le spectacle qui se tient depuis 1985 devant les trois pyramides de Gizeh, dont la plus imposante, celle de Khéops. Une fois en place, le projet du concepteur québécois doit être projeté tous les soirs, pour au moins une vingtaine d'années.

L'équipement technique de l'équipe québécoise a mis la police égyptienne sur les dents. «Nous n'avons pas réussi à faire rentrer en Égypte nos lasers et nos appareils de télémétrie permettant de travailler sur une maquette 3D. Faire des photos sur le site, ça les énerve ben gros, surtout si t'as un gros kodak.»

Ce retard n'entraînera cependant pas de «dommages collatéraux» pour Dufour et ses collègues, à part un «réaménagement des horaires».

«La semaine où l'on a appris que le projet était reporté, une bombe a explosé sur le parvis de notre hôtel. La vie est quand même bien faite...»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer