De Maizerets à la chute Montmorency, le fleuve redonné aux citoyens... un jour

  • La pointe des Chutes, une péninsule de 150 mètres, sera entièrement aménagée de points d'observation et de mobilier urbain. (Commission de la capitale nationale du Québec)

    Plein écran

    La pointe des Chutes, une péninsule de 150 mètres, sera entièrement aménagée de points d'observation et de mobilier urbain.

    Commission de la capitale nationale du Québec

  • 1 / 5
  • Un autre point de vue sur la pointe des Chutes. (Commission de la capitale nationale du Québec)

    Plein écran

    Un autre point de vue sur la pointe des Chutes.

    Commission de la capitale nationale du Québec

  • 2 / 5
  • Vue vers les battures de Beauport avec des points d'observation inspirés des cages de chasse (Commission de la capitale nationale du Québec)

    Plein écran

    Vue vers les battures de Beauport avec des points d'observation inspirés des cages de chasse

    Commission de la capitale nationale du Québec

  • 3 / 5
  • Parmi les aménagements projetés se trouve cette imposante passerelle de bois. (Commission de la capitale nationale du Québec)

    Plein écran

    Parmi les aménagements projetés se trouve cette imposante passerelle de bois.

    Commission de la capitale nationale du Québec

  • 4 / 5
  • Dans le secteur Saint-Grégoire-de-Montmorency, le plan directeur prévoit l'aménagement d'une promenade riveraine. (Commission de la capitale nationale du Québec)

    Plein écran

    Dans le secteur Saint-Grégoire-de-Montmorency, le plan directeur prévoit l'aménagement d'une promenade riveraine.

    Commission de la capitale nationale du Québec

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une série d'aménagements sur huit kilomètres relieront le Domaine de Maizerets et la chute Montmorency. Le plan directeur de développement urbain du littoral est, dont l'objectif est de «redonner le fleuve aux citoyens», proposera un changement radical dans ce secteur qui en a bien besoin.

L'échéancier et le budget de ce qu'on appelait jadis la phase IV de la promenade Samuel-De Champlain ne sont toutefois pas encore connus, même si l'horizon de 2021 est évoqué pour le début des travaux. La Ville de Québec a annoncé mercredi qu'elle mettra 2 millions $ dans l'aventure pour «accélérer les choses».

«On veut retisser des liens entre la ville et le littoral. Pour nous, le fleuve Saint-Laurent est la colonne vertébrale de la région», a dit la présidente et directrice générale de la Commission de la capitale nationale (CCNQ), Françoise Mercure.

Pour y parvenir, la Commission, la Ville de Québec et le ministère des Transports envisagent la construction de points d'observation sur le fleuve, de quais, de meilleurs accès au réseau cyclable. Le secteur Saint-Grégoire-de-Montmorency sera doté d'un déambulatoire de type boardwalk. Des structures d'observation rappelant les anciennes cages de chasse ou encore une majestueuse passerelle de bois ponctueront le parcours. La péninsule du boulevard des Chutes qui s'avance 150 mètres dans le fleuve sera aménagée avec différents points de services.

Changements depuis 2011

La première vision du réaménagement de ce secteur remonte à 2011. À l'époque, on parlait de la phase IV de la promenade Samuel-De Champlain. Il était alors prévu de réaménager complètement l'autoroute Dufferin-Montmorency en imaginant sa transformation en boulevard urbain. Ce scénario a été complètement écarté depuis.

«Vous pouvez toujours continuer à l'appeler affectueusement la phase IV, mais il faut comprendre que ce n'est pas une promenade, mais différents points d'intérêt», a expliqué Mme Mercure. «Nous avons réorienté notre vision. Aujourd'hui, nous présentons une vision réaliste», a-t-elle ajouté.

À partir de 2021

Même si la CCNQ préfère ne pas chiffrer et mettre d'échéancier sur la vision présentée mercredi, le maire de Québec, Régis Labeaume, a dit souhaiter le début des travaux une fois la phase III de la promenade Samuel-De Champlain terminée.

Évaluée à 130 millions $, la phase III de la promenade commencera à être aménagée à la fin de l'année 2017. Elle sera de 2,5 kilomètres le long du fleuve entre les côtes de Sillery et Gilmour et les travaux devraient durer quatre ans, ce qui amène à 2021 l'aménagement des divers «points d'intérêt» qui ponctueront le littoral est.

«Cette vision est un jalon qui nous permet de se projeter dans l'avenir», a dit M. Labeaume en annonçant mercredi que son administration inscrira la somme de 2 millions $ dans son prochain Plan triennal d'immobilisations (PTI) pour démarrer ce projet. 

La phase IV... en quelque sorte

Même s'il n'en porte plus officiellement le nom, le projet de réaménagement du littoral présenté mercredi est en quelque sorte la phase IV de la promenade Samuel-De Champlain, ce vaste réseau de mise en valeur du bord du fleuve amorcé en 2008.

Phase I

* 2,5 km le long du boulevard Champlain entre le quai des Cageux et la côte de Sillery

* Budget : 70 millions $

* Inaugurée en 2008

Phase II

* 3,1 km du Sentier des grèves entre le quai des Cageux et le parc de la Plage-Jacques-Cartier

* Budget : 6 millions $

* Premier tronçon inauguré en 2012 et le deuxième en 2014

Phase III

* 2,5 km entre la côte de Sillery et la côte Gilmour

* Budget : 130 millions $

* Début des travaux : fin 2017

Phase IV (secteur littoral est)

* 8 km reliant le Domaine de Maizerets au parc de la Chute-Montmorency

* Début des travaux : 2021

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer