Wayne Gretzky presque incognito au resto!

Xavier Blouin, 7 ans, a eu la chance... (Photo fournie par Patricia Paquin)

Agrandir

Xavier Blouin, 7 ans, a eu la chance de se faire photographier avec Wayne Gretzky et son fils, le joueur des Capitales Trevor Gretzky.

Photo fournie par Patricia Paquin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Aussi étonnant que cela puisse paraître, Wayne Gretzky a cassé la croûte sans se faire remarquer, ou presque, samedi, dans un restaurant du quartier Saint-Roch, à Québec.

La Merveille est en visite dans la capitale pour un bref séjour. Avec sa conjointe, il accompagne leur fils Trevor qui dispute ces jours-ci ses premières rencontres dans l'uniforme des Capitales de Québec, dans la ligue de baseball Can-Am.

Wayne et Janet Gretzky ont assisté au match inaugural de vendredi soir au Stade municipal et devaient se rendre à Trois-Rivières pour le troisième match de la série amorcée jeudi contre les Aigles, prévu samedi en fin d'après-midi.

Avant de partir, le couple et Trevor Gretzky ont fait un arrêt au Bureau de Poste, rue Saint-Joseph, vers midi. Fait cocasse, personne n'a reconnu Gretzky avant qu'une petite famille de La Prairie, sur la rive sud de Montréal, ne réalise qu'ils étaient assis à côté du célèbre numéro 99.

«On dirait que personne le savait!» s'est amusée Patricia Paquin, qui était en visite à Québec avec son conjoint et un de leur fils âgé de 7 ans. «Il était juste en face de nous et personne ne l'avait vu! Sinon il y aurait sûrement eu un bain de foule.»

Ce n'est que lorsque les Gretzky se sont levés de table que la famille Blouin-Paquin a tenté sa chance pour une photo-souvenir. «Mon fils Xavier joue au hockey et au baseball. On s'est dit que ça ferait un beau souvenir avec Wayne [et son fils]. Ils ont accepté sans hésitation.»

«Wayne Gretzky! Cool, il fait partie de mon équipe des légendes sur XboX!», s'est exclamé le petit Xavier.

Pas de traitement de faveur

L'anecdote ne s'est pas arrêtée là. Au Bureau de Poste, les employés se sont vite passé le mot et la serveuse qui a eu la chance - sans le savoir! - de s'occuper de ces rares visiteurs a eu droit à quelques taquineries.

«J'étais tellement gênée après quand tout le monde me l'a dit. Tout le monde dans la cuisine capotait! Je ne suis pas une fille de hockey pantoute», a-t-elle raconté, l'air encore étonné d'avoir raté pareille occasion. «Je sais c'est qui de nom, mais de face...!» 

Le meilleur pointeur de l'histoire de la Ligue nationale de hockey (LNH) n'a donc eu droit à aucun traitement de faveur. «C'était un service bien relaxe et ils étaient super gentils. Je n'ai rien su jusqu'à tant que la table d'à côté me dise : "O.K. Je pense que tu ne te rends pas compte de qui tu sers". Je ne l'ai pas su avant qu'il reçoive sa facture.»

L'équipe de cuisine a quant à elle conservé le bon de commande précieusement pour se rappeler de l'événement. La jeune serveuse, amusée, s'attend à en entendre parler encore quelque temps.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer