Objectif de 500 nouveaux résidants en cinq ans dans le Vieux-Québec

La Table de concertation du Vieux-Québec souhaite inciter les... (Photothèque Le Soleil, PATRICE LAROCHE)

Agrandir

La Table de concertation du Vieux-Québec souhaite inciter les propriétaires à transformer «en logements abordables les étages vacants des immeubles commerciaux.

Photothèque Le Soleil, PATRICE LAROCHE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Table de concertation du Vieux-Québec a déposé son plan d'action qui cible 13 objectifs pour attirer 500 nouveaux résidants à l'intérieur des vieux murs d'ici cinq ans. Et les citoyens sont invités à soumettre des projets pour dynamiser le secteur et donner envie d'y vivre.

En gros, la Table de concertation composée d'élus, de citoyens et de gens d'affaires du Vieux-Québec souhaite un quartier mixte, avec plus de commerces et de services, des artères commerciales vivantes. On souhaite aussi davantage de place pour la culture et la création dans cet arrondissement historique classé au patrimoine de l'UNESCO depuis 1985.

Ces points font partie du plan d'action salué par la vice-présidente du comité exécutif responsable de la culture, Julie Lemieux.

À la lecture des orientations du plan d'action, l'habitation apparaît prioritaire. Ainsi, la Table souhaite voir diminuer le taux de logements vacants et inciter les propriétaires à transformer «en logements abordables les étages vacants des immeubles commerciaux».

Le développement de l'îlot Charlevoix et l'ancienne école Saint-Louis-de-Gonzague sont aussi dans la mire.

La Table de concertation avait été mise sur pied en 2012 pour réfléchir à l'avenir de l'arrondissement historique qui a perdu beaucoup de résidents permanents et de commerces de proximité ces dernières années.

Appel aux idées

Maintenant que les grandes lignes sont contenues dans le Plan d'action, la Table de concertation, la Ville de Québec et le Secrétariat à la Capitale-Nationale invitent les organismes à but non lucratif à proposer leurs idées pour dynamiser le Vieux-Québec.

Les projets peuvent être de toute nature, mais doivent mettre en valeur les objectifs du plan d'action dans le domaine des arts, de la communication, du patrimoine ou du tourisme, note la Ville dans un communiqué publié mardi. Il peut s'agir d'une activité ponctuelle, d'une manifestation culturelle, d'un aménagement permanent ou temporaire. La somme de 50 000 $ sera consacrée au projet retenu. 

Jointe mardi, Julie Lemieux n'a pas donné d'exemples précis, souhaitant laisser le plus de liberté possible aux organismes. «On laisse les participants imaginer un projet qui fera rayonner le Vieux-Québec», a-t-elle indiqué dans un courriel au Soleil. «Ça peut être un projet culturel, un projet qui met le patrimoine du Vieux-Québec en évidence. Je suis certaine qu'on recevra des idées à la hauteur de nos attentes.»

La Ville de Québec précise aussi que les projets soumis doivent être publics, gratuits et ouverts à l'ensemble de la population. Les organismes ont jusqu'au 19 août pour soumettre une proposition.

Le plan d'action et les détails de l'appel de projets sont disponibles au ville.quebec.qc.ca/vieuxquebec.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer