Jeux olympiques: Coderre «salue» l'attitude de Labeaume

Vendredi, il ne restait aucune trace de la... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Vendredi, il ne restait aucune trace de la «chicane olympique» entre Denis Coderre et Régis Labeaume. Les deux maires ont participé à une conférence de presse sur les parties de baseball qui opposeront l'équipe nationale de Cuba à la ligue dont font partie les Capitales de Québec.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le maire de Montréal, Denis Coderre, «salue» l'attitude de Régis Labeaume dans le dossier olympique. Le maire de Montréal ne craint pas que les mots durs de son homologue de Québec à l'endroit de certains membres du CIO nuisent à la tenue d'événements sportifs internationaux dans la province.

«On ne craint rien pantoute. Ils ont besoin de nous autres. L'important est d'être proches des athlètes et de s'assurer qu'on le fasse en toute transparence», a tranché M. Coderre.

«Je salue la façon dont notre ami Régis [Labeaume] s'est comporté dans ce dossier-là. Il vérifiait, et je pense qu'il a envoyé un message très clair. On voit d'ailleurs ce qui se passe du côté du CIO.»

La semaine derrière, Régis Labeaume, qui avait rencontré à Lausanne le 11 avril le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, a confirmé qu'il n'allait pas plus loin avec l'idée de poser la candidature de Québec aux Jeux d'hiver de 2026. Le maire de Québec en a alors profité pour lancer des allégations de conflit d'intérêts envers le président de la Fédération internationale de ski, Gian Franco Kasper, et René Fasel, président de la Fédération internationale de hockey. Les deux hommes, a-t-il dénoncé, soutiennent une candidature de la Suisse, aussi pour les Jeux d'hiver de 2026. M. Labeaume y a perçu une partialité.

Les affirmations ont fait bondir M. Kasper. «C'est complètement idiot. C'est inacceptable que je sois [présenté] comme la raison, l'excuse pour sortir de la candidature», avait-il dit à Radio-Canada.

La chicane finie

Sans commenter la nature des reproches formulés par Régis Labeaume, Denis Coderre a laissé entendre que de telles questions étaient légitimes.

«C'est l'argent des payeurs de taxes, il y a une éthique dans un processus décisionnel. Le président Bach a été très clair. Il veut changer les choses et la balle est dans leur camp», a dit M. Coderre.

En avril, certains propos du maire de Montréal devant de l'intérêt de Québec pour les Olympiques avaient choqué Régis Labeaume. Ce dernier avait reproché à M. Coderre de ne pas soutenir assez Québec dans cet éventuel projet, alors que lui soutient les efforts de Montréal, notamment pour le retour des Expos. Vendredi, il ne restait aucune trace de cet épisode entre les deux maires qui ont participé à une conférence de presse sur les parties de baseball qui opposeront l'équipe nationale de Cuba à la ligue dont font partie les Capitales de Québec.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer