Camions-restaurants: bientôt une consultation à Québec

Julie Lemieux, vice-présidente du comité exécutif responsable de... (Archives La Presse)

Agrandir

Julie Lemieux, vice-présidente du comité exécutif responsable de la culture, du patrimoine et de l'aménagement du territoire, a confirmé jeudi au Soleil qu'elle travaillait à mettre sur pied un comité de cinq à sept personnes, «très crédibles», pour réfléchir à des façons d'accueillir les camions-restaurants dans les rues de Québec. Un projet pilote est attendu pour 2017.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Ville de Québec mettra sur pied prochainement un comité de réflexion sur la cuisine de rue et le contingentement des restaurants au centre-ville afin d'arriver avec une solution toute québécoise pour l'été 2017.

Julie Lemieux, vice-présidente du comité exécutif responsable de la culture, du patrimoine et de l'aménagement du territoire, a confirmé jeudi au Soleil qu'elle travaillait à mettre sur pied un comité de cinq à sept personnes, «très crédibles», pour réfléchir à des façons d'accueillir les camions-restaurants dans les rues de Québec. Un projet pilote est attendu pour 2017.

Tant qu'à y être, le groupe étudiera aussi la pertinence de maintenir le système de contingentement des établissements de restauration dans le centre-ville, qui prévaut depuis plus de 20 ans.

«On va lancer une consultation du milieu qui va être pilotée par des gens qui ont des opinions divergentes sur la chose ou qui n'ont pas encore d'opinion officiellement et qui vont aller à la rencontre de ceux qui ont envie de s'exprimer», a expliqué Mme Lemieux.

Celle-ci croit qu'il y a un lien évident entre les deux thèmes. «Si tu arrives avec des food trucks dans les endroits où il y a du contingentement pour les restaurants, il faut trouver l'équilibre», avertit-elle.

La conseillère municipale destine la consultation au milieu de la restauration d'abord, mais n'exclut pas de l'étendre aux citoyens en général si le besoin se fait sentir. Cette partie sera réalisée à l'automne.

Mme Lemieux pense que c'est collectivement que Québec trouvera la meilleure façon d'intégrer la cuisine de rue à l'offre régionale. «À la Ville, ça fait un petit moment qu'on regarde ce qui se passe ailleurs, qu'on fait des analyses, qu'on essaie de voir le pour et le contre», fait-elle valoir. Maintenant, «il faut qu'on y mette notre couleur».

Assis côte-à-côte lors d'une conférence de presse sur la philanthropie, les maires de Québec et de Lévis se sont fait questionner sur les camions-restaurants, jeudi. «Il veut foutre le bordel!» a réagi Régis Labeaume quand un journaliste a demandé à Gilles Lehouillier de parler des 11 camions qui seront rassemblés au Marché public de Lévis le vendredi 13 mai.

«C'est une expérience. On va voir ce que ça donne. On verra la suite des choses. Au niveau des villes, chacun a son rythme, chacun a ses façons de voir les choses et c'est correct comme ça. Nous autres, on n'est pas en concurrence pis on n'a pas de leçons à donner à personne», a diplomatiquement répondu le maire de Lévis.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer