Les couleurs de Pearl Jam bien en évidence à Québec

Une murale de plusieurs mètres de haut -... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Une murale de plusieurs mètres de haut - une oeuvre signée Phelipe Soldevila - aux couleurs du premier album de Pearl Jam, Ten, a pris forme sur le mûr extérieur de l'Anti.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les couleurs du groupe Pearl Jam maintenant affichées dans la capitale, il ne manque que la formation américaine qui est attendue le 5 mai prochain au Centre Vidéotron.

Afin de célébrer les 25 ans du groupe et saluer son implication dans la communauté, le copropriétaire du bar l'Anti, Karl-Emmanuel Picard, a organisé samedi une collecte de denrées et un barbecue pour marquer leur passage à Québec.

Une murale de plusieurs mètres de haut - une oeuvre signée Phelipe Soldevila - aux couleurs du premier album de Pearl Jam, Ten, a également pris forme sur le mûr extérieur de l'édifice. 

Ces initiatives se sont faites avec la bénédiction de la troupe d'Eddie Vedder qui a pour habitude de «redonner à la communauté» lors de ses passages dans différentes villes. C'est d'ailleurs la formation qui est derrière l'initiative.

«Il y a un mois, Pearl Jam via les promoteurs de l'événement et le Centre Vidéotron, ils nous ont contactés pour monter un projet afin d'inviter les fans de la Ville de Québec à redonner un peu à la communauté», indique Karl-Emmanuel Picard pour expliquer le début de l'aventure.

Les couleurs du groupe Pearl Jam maintenant... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 2.0

Agrandir

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Le copropriétaire de l'Anti avait comme objectif d'amasser 25 paniers de denrées non périssables pour les 25 ans de Pearl Jam. Lors du passage du Soleil vers 13h30, une dizaine de personnes étaient présentes sur la terrasse et la cible pour les denrées était déjà presque atteinte. Mentionnons que les gens étaient invités à donner des produits depuis le début de la semaine. 

«Les denrées vont être remis à l'organisme La bouchée généreuse, à Limoilou», indique le jeune homme d'affaires, qui attendait entre 50 et 100 visiteurs durant la journée. Les participants courraient la chance de gagner une paire de billets pour le spectacle du 5 mai.

Expérience mémorable

Pour l'artiste Phelipe Soldevila - qui était accompagné de deux collègues pour réaliser la murale -, créer une oeuvre en l'honneur de Pearl Jam est une expérience mémorable. 

«Nous avons eu carte blanche. Ils ont une belle ouverture d'esprit», souligne-t-il, ajoutant avoir fait quelques recherches avant de commencer son travail. «J'ai regardé les oeuvres qu'il y a eu dans les autres villes. Et c'était tous des gens qui ont continué leur démarche personnelle. Leur type de travail, de griffe visuelle. C'est pourquoi j'ai continué ma démarche personnelle avec quelque chose qui fait un clin d'oeil à Pearl Jam. Nous avons repris les couleurs de l'album Ten avec des créatures surréalistes», explique celui qui a aussi signé la murale sur la façade où était situé l'ancien cinéma Charest.

Karl-Emmanuel Picard et Phelipe Soldevila espèrent tous deux avoir la chance de rencontrer le groupe jeudi. Les deux hommes aimeraient bien que la formation fasse un petit détour vers l'Anti, en Basse-Ville, afin d'admirer l'oeuvre. 

«On va les inviter. J'aimerais pouvoir m'entretenir avec eux. S'ils partagent une photo de la murale sur leur compte Facebook qui compte dix millions de fans, cela va être une belle visibilité pour la Ville de Québec», conclut le copropriétaire du bar, qui a déjà vu un spectacle de la troupe au Colisée.

Les paniers de denrées non périssables vont être livrés à l'organisme La bouchée généreuse lundi.

L'artiste muraliste Phelipe Soldevila et le copropriétaire de... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 3.0

Agrandir

L'artiste muraliste Phelipe Soldevila et le copropriétaire de l'Anti, Karl-Emmanuel Picard.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Objectif: garder l'oeuvre longtemps

Le copropriétaire de l'Anti, Karl-Emmanuel Picard, n'était pas en mesure de dire si la murale en l'honneur de Pearl Jam allait demeurer dans le paysage du quartier Saint-Roch pour plusieurs mois.

«Nous allons discuter avec la Ville. C'est certain que nous aimerions la garder très longtemps. On va travailler fort», note l'homme d'affaires, qui espère pouvoir tenir d'autres événements du genre au cours des prochaines années.

«Dernièrement, nous avons fait une journée spéciale pour le groupe Kiss, une exposition, et le soir, il y avait un hommage. Le Festival d'été s'en vient. Il y a des artistes qui viennent pratiquer leur spectacle ici. On essaie de développer différentes avenues avec le bar», conclut-il.  

Partager

À lire aussi

  • Pearl Jam évoque Québec sur Twitter

    Sur scène

    Pearl Jam évoque Québec sur Twitter

    À la veille de leur spectacle à Québec, Pearl Jam a tenu à partager sur Twitter une photo de la murale réalisée en leur honneur à l'Anti par... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer