Le Marché public de Sainte-Foy traverse la rue

À la Ville de Québec, on imagine un... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

À la Ville de Québec, on imagine un marché permanent qui pourrait être annexé au Centre sportif et au futur anneau de glace.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Marché public de Sainte-Foy ouvrira le 7 mai à quelques mètres de son ancien emplacement.

Les grandes tentes jaunes emblématiques seront dorénavant installées au 930, avenue Roland-Beaudin, dans le stationnement du Centre sportif de Sainte-Foy.

«Pour les commerçants, ça ne change rien. Ce sera le même nombre de cases, les mêmes installations», a commenté le conseiller du district du Plateau, Rémy Normand.

Ce changement prévoit l'ajout de conduites souterraines pour l'eau et l'amélioration du réseau électrique et de l'éclairage. Le premier terrain a été mis en vente l'an dernier et on apprenait en février que ce réaménagement coûtera 315 000 $ au total.

Le déménagement s'est fait en collaboration avec la Coopérative du Marché public de Sainte-Foy, a tenu à souligner M. Normand, selon qui il s'agit d'une étape vers l'application du Programme particulier d'urbanisme (PPU) du plateau centre de Sainte-Foy. 

À terme, la Ville imagine un marché permanent qui pourrait être annexé au Centre sportif et au futur anneau de glace.

«On travaille encore sur le secteur Rochebelle et dans ce réaménagement, on va faire état de notre vision pour le futur du marché», a dit M. Normand lundi.

Pas de concurrence du Grand Marché

L'élu assure aussi que le projet d'un marché public plus permanent et appelé à croître à Sainte-

Foy n'est pas compromis par l'annonce le 6 avril du concept du Grand Marché d'ExpoCité dès 2018. L'administration Labeaume injectera entre 20 et 23 millions $ pour faire du remplaçant du Marché du Vieux-Port rien de moins que l'un des plus «beaux marchés en Amérique du Nord».

«Ce sont deux marchés très différents», a dit M. Normand. Au-delà de la distance géographique et de la clientèle distincte, les deux établissements n'ont pas le même concept. Les ventes saisonnières du Marché de Sainte-Foy, ouvert du 7 mai au 1er novembre, sont notamment assurées par les producteurs eux-mêmes, note-t-il. Le futur Grand Marché aura une vocation différente de production et de mise en valeur de produits régionaux.

«Les deux marchés seront complémentaires», a conclu le conseiller.

Fait à noter, la Ville de Québec confirme aussi que le Marché aux puces Sainte-Foy qui se tient chaque dimanche sur le nouveau site du Marché public restera là, du 22 mai au 25 septembre. Les deux activités peuvent cohabiter, confirme-t-on.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer