Terrasses rue Saint-Vallier: un projet pilote pour l'été

Le copropriétaire de la brasserie artisanale Griendel, Martin... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Le copropriétaire de la brasserie artisanale Griendel, Martin Parrot, (à droite) également vice-président de la SDC Saint-Sauveur, souhaitait que l'installation de terrasses sur la rue Saint-Vallier puisse se faire dès cet été. Son souhait a été exaucé.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) En réponse aux demandes de la SDC Saint-Sauveur, un projet pilote de terrasses aura lieu dans la rue Saint-Vallier Ouest cet été. «À l'heure actuelle, c'est difficile d'imaginer plus que ça, mais on continue à regarder ce qui peut se faire», soutient la conseillère municipale du district Saint-Roch-Saint-Sauveur, Chantal Gilbert.

La géométrie de cette artère, porte d'entrée principale dans le quartier, pose un problème, poursuit la conseillère, d'où une étroite collaboration nécessaire avec le Bureau municipal du transport. En raison de son «grand débit de circulation», l'aménagement doit répondre à des impératifs de sécurité, explique-t-elle.

Les restaurateurs situés entre des Oblats et Saint-Joseph - on parle de six ou sept établissements - aimeraient installer des cafés terrasses sur le trottoir, voire empiéter sur les cases de stationnement, à l'image de ce qu'on trouve sur l'avenue Cartier depuis quelques années. Or, la rue Saint-Vallier doit composer avec des cases de stationnement situées sur un seul côté, de surcroît, sur le côté opposé à celui des restaurateurs en demande.

«Nous avons déposé des demandes afin que les stationnements soient inversés [pour dégager de l'espace du côté sud], mais la Ville ne veut pas se lancer là-dedans au cas où d'autres restos ouvriraient éventuellement de l'autre côté [côté nord]», souligne le directeur général, Raphaël St-Gelais, conscient que le projet ne pourra se faire en claquant des doigts. «On nous dit à la Ville que c'est complexe, mais c'est déjà un pas en avant. Mais, éventuellement, la rue devra être "repensée".»

«Pour l'été, c'est acquis, on ira avec quelques tables et quelques chaises, sur les trottoirs, adossées aux édifices. On est en réflexion au niveau politique et on souhaite vraiment qu' [un projet plus élaboré] soit possible», précise Mme Gilbert. 

Par ailleurs, la SDC Saint-Sauveur rendra publique lundi sa nouvelle identité visuelle, en l'occurrence un diamant, «symbole de richesse». Les commerces arboreront cette nouvelle image visant à faire connaître «la variété et la diversité» du quartier.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer