Le marché d'ExpoCité s'inspirera des plus beaux marchés au monde

Le futur marché public d'ExpoCité sera grand, lumineux, il «sentira les épices»... (Maquette fournie par Lemay Michaud Architecture Design)

Agrandir

Maquette fournie par Lemay Michaud Architecture Design

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le futur marché public d'ExpoCité sera grand, lumineux, il «sentira les épices» et sera animé à l'année. Et il sera exploité par la Coopérative des horticulteurs de Québec qui gère déjà le Marché du Vieux-Port.

«On vise le plus beau marché en Amérique du Nord», a lancé le président de la Coopérative des horticulteurs, Arthur Cauchon, lors d'une conférence de presse pendant laquelle il a été annoncé que le concept proposé par la Coopérative a été retenu pour le futur marché public.

L'établissement baptisé le Grand Marché ouvrira ses portes en 2018 dans le Pavillon du commerce, voisin du Centre Vidéotron. Il mesurera jusqu'à 100 000 pieds carrés, soit près de quatre fois plus que l'actuel Marché du Vieux-Port.

Le marché public au budget de «20 et 23 millions $» proposera 20 stands permanents, une centaine d'étals saisonniers de fruits et légumes frais et 30 espaces commerciaux pour des produits comme des livres ou des articles de cuisine.

On y prévoit une boulangerie, une brasserie, une poissonnerie, une saucisserie, une cabane à sucre et une brûlerie, entre autres. La plupart des produits seront préparés sur place.

«On cherche une expérience sensorielle, ce sera pas plate», a lancé M. Labeaume. Le maire était particulièrement enthousiaste mercredi, évoquant «la synergie entre agroalimentaire et urbanité».

M. Labeaume ainsi que les conseillères Julie Lemieux et Suzanne Verreault ont salué mercredi la proposition de la Coopérative des horticulteurs. «Nous avons à nos côtés des gestionnaires de grande expérience et surtout de grands visionnaires», a dit M. Labeaume.

La Ville de Québec avait lancé en octobre un appel d'intérêts. La Coopérative des horticulteurs l'a emporté avec ses partenaires Gestev, le chef de Chez Boulay, Arnaud Marchand, la Faculté des sciences de l'alimentation de l'Université Laval, JEM Événements et les architectes de Lemay Michaud.

À Montréal, le populaire Marché Jean-Talon compte aussi une trentaine de commerces permanents et environ 80 kiosques saisonniers.

«L'équipe s'est inspirée des tendances qui font les plus beaux marchés du monde», a dit Arthur Cauchon à propos du futur Grand Marché. «L'objectif est que le visiteur soit impressionné par les lieux», a-t-il ajouté en promettant de la lumière naturelle grâce à un toit de verre.

Selon l'auteure de cette lettre, le mégamarché public... (Maquette fournie par Lemay Michaud Architecture Design) - image 4.0

Agrandir

Selon l'auteure de cette lettre, le mégamarché public (quatre fois la superficie de celui du Vieux-Port) qui comprendra plus d'une centaine d'espaces commerciaux, n'offrira rien de nouveau aux gens de Québec.

Maquette fournie par Lemay Michaud Architecture Design

Stationnement et concurrence

La question du stationnement fait partie des points qui restent à discuter. L'option, par exemple, d'un stationnement gratuit en échange d'un coupon prouvant qu'on a acheté quelque chose au marché est présentement explorée.

Les élus de la Ville de Québec ont aussi tenu à rassurer les commerçants de Limoilou mercredi. «Je ne veux pas qu'ils sentent que la Ville subventionne de la concurrence. Ça ne peut pas être ça. Je veux que ces gens-là sachent qu'on pense à eux», a dit M. Labeaume en promettant que la Coopérative des horticulteurs travaillera avec les gens d'affaires de la 1re et de la

3e Avenue. Le directeur général de la SDC 3e Avenue Limoilou, Sébastien Chamberland, n'était d'ailleurs pas inquiet mercredi. Au contraire, il voit l'arrivée du futur Grand Marché comme une offre complémentaire pour les commerces de la foisonnante 3e Avenue. «C'est très positif. Avec ce que j'ai entendu, je pense que ça va être passionnant de vivre ça. J'ai confiance.»

L'établissement baptisé le Grand marché ouvrira ses portes... (Maquette fournie par Lemay Michaud Architecture Design) - image 5.0

Agrandir

L'établissement baptisé le Grand marché ouvrira ses portes en 2018 dans le Pavillon du Commerce. Il couvrira près de 100 000 pieds carrés.

Maquette fournie par Lemay Michaud Architecture Design

Des légumes à la place des Canotiers?

La Ville de Québec a de nouveau assuré mercredi que les résidents du Vieux-Québec et les touristes auront encore accès à des fruits et légumes frais pendant l'été dans le secteur du Vieux-Port. Le maire de Québec a avancé mercredi «l'hypothèse» que des étals de marchés «satellites» pourraient être installés pendant la belle saison au rez-de-chaussée du stationnement étagé qui sera construit sur la future place des Canotiers devant le Musée de la civilisation. «Je pense que pour les producteurs, ce serait extraordinaire de s'installer là et avoir des auvents, ce ne serait pas compliqué. Il me semble que l'ambiance à la place des Canotiers serait encore plus agréable», a dit Régis Labeaume. Les travaux sont en cours pour cette nouvelle place publique qui sera prête pour l'été 2017, notamment à l'occasion du 150e anniversaire de la Confédération canadienne. La crainte de voir le Vieux-Port dépouillé des plaisirs saisonniers avait suscité la crainte et la controverse lors de l'annonce, l'an dernier, du déménagement du Marché du Vieux-Port à ExpoCité.

 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer