Candidature olympique avec Saguenay: une offre ni acceptée, ni refusée

Il serait surprenant, du moins dans un avenir... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Il serait surprenant, du moins dans un avenir rapproché, de voir Régis Labeaume s'asseoir avec son homologue de Saguenay, Jean Tremblay, pour discuter Jeux olympiques.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Des JO à Québec ?

Sports

Des JO à Québec ?

Le maire de Québec jure qu'il n'est pas en mode olympique. N'empêche, il a visité le Comité international olympique... Alors, il y aura des JO à Québec ? »

(Québec) Il serait surprenant, du moins dans un avenir rapproché, de voir Régis Labeaume s'asseoir avec son homologue de Saguenay, Jean Tremblay, pour discuter Jeux olympiques. «On n'est pas en mode olympique», a tenu à rappeler le cabinet du maire de Québec.

Le Progrès-dimanche rapportait dans nos pages, dimanche, que Marc Pettersen, un conseiller municipal de Saguenay, espérait une rencontre entre MM. Labeaume et Tremblay afin que soit abordé un potentiel partenariat en vue des olympiades d'hiver de 2026. 

«À 220 km au nord, il existe une région et nous possédons aussi des atouts majeurs pour aider», a fait valoir M. Pettersen, évoquant, entre autres, la possibilité de tenir des épreuves de patinage de vitesse et de ski de fond au Saguenay-Lac-Saint-Jean. «J'en profite donc pour demander au maire Labeaume de venir rencontrer le nôtre.»

L'invitation n'a été ni acceptée ni refusée par le cabinet de M. Labeaume. Appelé à commenter, l'attaché de presse du maire, Paul-Christian Nolin, a répondu que la capitale n'était «pas en mode olympique». «Le maire l'a bien exprimé. On s'en va à Lausanne [le 11 avril] à l'invitation du CIO [Comité international olympique]. On est en mode écoute. Il n'y a pas plus que ça», a insisté M. Nolin. «C'est trop hypothétique pour l'instant. Commençons par écouter ce que les gens du CIO ont à dire et on verra ensuite. S'il y a eu lieu, on avisera.»

D'autres villes approchées 

La sortie de M. Pettersen n'est pas étrangère au fait que la Ville de Québec, avant sa conférence de presse du 24 mars annonçant la visite du maire en Suisse, a contacté des villes hors de la province, dont Lake Placid, Whistler et Calgary. 

Le maire de Lake Placid, en entrevue au Soleil le 24 mars, a parlé de «discussions très préliminaires» avec Régis Labeaume en vue d'une candidature olympique. Lors d'un entretien avec le Journal de Québec il y a quelques jours, la mairesse de Whistler, Nancy Wilhelm-Morden, s'est pour sa part dite emballée par l'idée d'un partenariat avec Québec, confirmant avoir reçu un appel de M. Labeaume.

Si ces villes ont été approchées, contrairement à Saguenay, c'est qu'elles possèdent toujours des installations ayant accueilli des épreuves olympiques, a expliqué Paul-Christian Nolin. «C'était pour s'assurer que le cas échéant [une candidature olympique], il y ait une possibilité et de l'ouverture. [...] L'objectif est toujours de régler le problème de la montagne et de voir quels équipements on ne serait pas obligé d'avoir.» 

N'est-ce pas là être en mode olympique? «D'abord Lausanne, après on verra.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer