Le programme Accès Famille est «un échec», juge Shoiry

Le programme Accès Famille de la Ville de... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le programme Accès Famille de la Ville de Québec «n'est probablement pas bien adapté au besoin des familles», a estimé le chef de l'opposition, Paul Shoiry (au centre), au conseil municipal lundi soir.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'opposition à l'hôtel de ville juge que le programme Accès Famille de la Ville de Québec est «un échec». Seulement 12 familles ont profité de cette aide à la propriété depuis un an alors que l'administration Labeaume en promettait 150 par année.

«Le programme n'est probablement pas bien adapté au besoin des familles», a tranché le chef de l'opposition, Paul Shoiry, au conseil municipal lundi soir.

Se basant sur des documents obtenus en vertu de la Loi d'accès à l'information, les trois élus de Démocratie Québec ont découvert que 21 familles ont signé une offre d'achat et seulement 12 ont reçu leur montant de cette aide municipale dont la moyenne tourne autour de 12 500 $.

La Ville de Québec a lancé en avril 2015 cette aide à l'achat d'une première maison ou d'un condo neuf. Il s'agit du financement sur une mise de fonds de 5 % par un prêt sans intérêt. Donner un coup de pouce aux couples avec enfants ou aux personnes monoparentales était une promesse d'Équipe Labeaume aux élections municipales de novembre 2013.

Or, 152 000 $ ont été versés jusqu'à maintenant, déplore l'opposition, qui y voit un «échec», a dit M. Shoiry en rappelant que Démocratie Québec avait dès le lancement «de sérieuses réserves» sur le programme, estimant notamment que «le rôle de la ville n'est pas de prêter de l'argent». Les trois élus avaient d'ailleurs voté contre au conseil municipal à l'époque.

L'opposition reproche aussi à l'administration Labeaume de travailler davantage «pour les promoteurs immobiliers» que les familles dans ce dossier.

Trop tôt

Du côté d'Équipe Labeaume, on a vertement répliqué lundi que le programme est encore tout jeune et que l'opposition est trop rapide pour juger.

Ce programme, a dit Régis Labeaume, est «une grosse affaire» qui «ne se fait pas en criant lapin». Il avance plutôt que 191 personnes ont reçu un certificat d'admissibilité et que 144 habitations sont maintenant accréditées ou sur le point de l'être.

«C'est en processus, 200 familles en 10 mois, c'est assez formidable», a-t-il tranché.

La conseillère Chantal Gilbert a pour sa part souligné que le programme «commence tout juste» à être connu.

«Avant de juger un programme comme ça, laissons-nous au moins deux ou trois ans de vie. Peut-être que quelque chose est perfectible, mais amenez-nous des suggestions», a ajouté l'élue responsable du développement social.

Démocratie Québec réplique en avançant qu'un crédit à la rénovation ou des incitatifs pour acquérir une résidence autre qu'une maison neuve seraient à leurs yeux des pistes de solutions plus souples et plus efficaces.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer