Parc du Bois-de-Coulonge: trois semaines complètes de cabane à sucre en 2017?

L'ouverture durant trois fins de semaine de la... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

L'ouverture durant trois fins de semaine de la cabane à sucre du Bois-de-Coulonge sert d'activité de financement à la Fondation de l'école primaire Saint-Michel, qui accueille 350 élèves dont une quarantaine de jeunes autistes.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Après avoir relancé l'ancienne cabane à sucre du lieutenant-gouverneur au parc du Bois-de-Coulonge en 2004, l'ex-enseignant Léandre Cloutier aimerait bien étendre ses activités, qui se déroulent présentement sur six jours, à trois semaines complètes dès 2017.

«Nous accueillerons cette année notre 100 000e visiteur depuis 2004. Pour l'an prochain, nous négocions avec la Commission de la capitale nationale afin de voir s'il ne serait pas possible d'ouvrir durant trois semaines. Durant la semaine, on accueillerait les écoles et les fins de semaine, le grand public, comme c'est actuellement le cas», a-t-il expliqué au Soleil dimanche, deuxième journée d'ouverture de la cabane cette année.

Après avoir ajouté des promenades en traîneau aux activités proposées aux visiteurs, M. Cloutier aimerait aussi amener un grand chapiteau sur place l'an prochain pour y présenter des conteurs et des musiciens traditionnels. 

«L'idée est de faire revivre le temps des sucres avec tout ce qu'il y a autour. On attire environ 10 000 personnes par année et c'est de plus en plus populaire. Imaginez si on ajoutait à cela les 72 écoles des environs!» se permet-il de rêver.

Après avoir relancé l'ancienne cabane à sucre du... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 4.0

Agrandir

Le Soleil, Erick Labbé

Financement

L'ouverture durant trois fins de semaine de la cabane à sucre du Bois-de-Coulonge sert d'activité de financement à la Fondation de l'école primaire Saint-Michel, qui accueille 350 élèves dont une quarantaine de jeunes autistes.

«Nous faisons ça, faire fonctionner la cabane à sucre durant trois fins de semaine, au lieu de vendre du chocolat, du pain ou des agrumes. Les gens viennent à nous pour manger de la tire à volonté pour 6 $, acheter des produits de l'érable et voir comment est fabriqué le sirop», explique Jasmin Bélanger, directeur de l'école Saint-Michel.

Ce sont 200 bénévoles, parents et enseignants, qui contribuent au succès des activités qui devraient permettre d'amener encore 30 000$ dans les coffres de la Fondation cette année. «Au départ, j'avais eu cette idée parce que je ne voulais pas qu'on fasse un souper spaghetti ou qu'on vende du chocolat comme campagne de financement», indique Léandre Cloutier, dont la fille fréquentait alors l'école primaire.

La petite Gabrielle profite de la tire sur... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 5.0

Agrandir

La petite Gabrielle profite de la tire sur la neige offerte au parc du Bois-de-Coulonge.

Le Soleil, Erick Labbé

À l'abandon

«Je connaissais bien le parc et je savais que la cabane était à l'abandon depuis 1966. J'ai approché la Commission de la capitale nationale et je leur ai proposé de retaper et de rééquiper la cabane pour la rendre fonctionnelle et de l'opérer trois fins de semaine par année», poursuit-il.

Encore davantage par beau temps comme en fin de semaine, le rendez-vous annuel est maintenant devenu un incontournable pour les familles qui souhaitent faire découvrir la joie des sucres à la jeune génération. On y retrouve aussi beaucoup de résidents d'origine étrangère qui goûtent parfois pour la première fois à cette tradition toute québé coise.

«C'est tout un défi de réussir à accueillir autant de monde, mais moi, ce que j'aime, c'est voir ces gens qui arrivent avec le sourire et repartent avec le sourire», conclut M. Cloutier.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer