Budget: un appui au SRB et bientôt la promenade

La phase III de la promenade Samuel-De Champlain, déclassée... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

La phase III de la promenade Samuel-De Champlain, déclassée en 2014 après un rapport critique du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement, réapparaît dans la liste des projets à l'étude.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Deux projets chers à la région de Québec ont trouvé leur place dans le plan québécois des infrastructures (PQI). Le service rapide par bus (SRB) fera ainsi partie des demandes prioritaires pour le nouveau programme d'infrastructures du gouvernement fédéral et la phase III de la promenade Samuel-De Champlain effectue un retour en force avec pelletée de terre dès 2017. 

«Je peux annoncer que dans le cadre des discussions concernant le financement des infrastructures par les deux gouvernements, le Québec veut prioriser deux infrastructures de transport en commun essentielles pour la mobilité durable, soit le prolongement de la ligne bleue de métro à Montréal et les autobus urbains rapides à Québec», a déclaré le premier ministre Philippe Couillard dans son discours sur le budget. 

Cet engagement survient deux jours à peine après le lancement du bureau d'études sur le SRB, dans lequel le provincial investit 12,5 millions $. Il vient renforcer la possibilité que le projet obtienne l'ultime go à la fin des deux années d'études qui s'amorcent, comme les maires de Québec et de Lévis le souhaitent. 

La phase III de la promenade Samuel-De Champlain, déclassée en 2014 après un rapport critique du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement, réapparaît dans la liste des projets à l'étude du PQI. Un fonctionnaire a indiqué au Soleil que le projet allait bon train au point où il aurait pu être classé «à l'étude» si la catégorie avait existé. 

Les plans et devis du concept révisé - visant notamment à sécuriser la voie ferrée - seront en effet terminés cette année, au coût de 3 millions $. La construction sera lancée à l'été 2017. La Commission de la capitale nationale du Québec arrimera ses travaux à ceux de la Ville de Québec au pied de la côte de Sillery, puis progressera vers la côte Gilmour sur une distance de 2,5 kilomètres. Le chantier se terminera en 2021. 

Même si le tracé et les équipements prévus le long du fleuve devaient être modifiés, le budget devrait se maintenir autour de 130 millions $.

«Samuel-De Champlain, c'est une promesse qu'on a faite depuis des années et c'est sûr qu'on va la réaliser», a affirmé jeudi le président du Conseil du trésor et ministre responsable de la Capitale-Nationale, Sam Hamad. Quant au projet de SRB, il devra être confirmé à la lumière du concept et des coûts qui seront raffinés. 

M. Hamad a aussi publicisé l'intention gouvernementale de poursuivre les fouilles archéologiques sur le site Cartier-Roberval à Cap-Rouge et de construire un centre d'interprétation. Les sommes en jeu sont toutefois plus modestes, entre 5 et 10 millions $. 

La capitale accueillera par ailleurs le nouveau fonds de capital de risque InnovExpert, doté d'une capitalisation de 30 millions $ et à portée provinciale, qui travaillera en collaboration avec l'accélérateur-incubateur Le Camp de Québec. 

D'autres projets poursuivent leur petit bonhomme de chemin : élargissement d'Henri-IV, nouveau pont pour l'île d'Orléans, agrandissement de l'aéroport de Québec, Institut nordique de Québec, salle de spectacles Le Diamant, mégahôpital à l'emplacement de l'Enfant-Jésus, anneau de glace. 

Au total, 12,4 milliards $ sont réservés pour les infrastructures de la région de la Capitale-Nationale dans le PQI 2016-2026. Il y en a deux fois plus pour Montréal, soit 27 milliards $, tandis que les autres régions se partageront 38,7 milliards $.

Ils ont dit

«On repart Samuel-De Champlain. À la Ville de Québec, on est même prêts à mettre de l'argent dans les derniers travaux de planification, le gouvernement devrait en mettre, et une fois que c'est terminé, c'est go!»

- Le maire de Québec, Régis Labeaume, sûr de pouvoir voir les travaux de la phase III de la populaire promenade lancés dès 201

***

«La route Lagueux, une intersection entièrement refaite sur Marie-Victorin, plus le SRB [service rapide par bus] bien sûr, qui est en soi une excellente nouvelle. Nous, on avait demandé un budget qui misait sur les infrastructures et si je fais un calcul rapide, on est pas loin de 75 ou 100 millions $.»

- Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, satisfait du budget présenté jeudi

Une sortie pour Saint-Omer à Lévis

Les automobilistes qui s'empilent sur l'autoroute 20 à Lévis, aux heures de pointe, seront heureux d'apprendre que le gouvernement provincial souscrit au projet du maire Gilles Lehouillier d'ajouter une sortie à la hauteur de l'éventuel prolongement de la rue Saint-Omer. Planifiée à moins d'un kilomètre de la très fréquentée sortie de la route du Président-Kennedy, la bretelle permettrait de désengorger le secteur et de favoriser un accès plus direct à l'Hôtel-Dieu de Lévis et au pôle Desjardins. Le réaménagement est désormais «à l'étude», selon le plan québécois des infrastructures, mais il faudra plusieurs années pour qu'il se concrétise. Toujours pas de mention de la piscine tant attendue dans le secteur ouest, mais le projet progresse néanmoins. Des ficelles restent à attacher pour le financement, qui impliquera le fédéral, mais Québec veut faire sa part.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer