La phase III de la promenade Samuel-De Champlain revient sur le radar

La promenade Samuel-De Champlain... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

La promenade Samuel-De Champlain

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La phase III de la promenade Samuel-De Champlain réapparaîtra sur le radar du gouvernement du Québec dans le budget déposé jeudi, a appris Le Soleil. 

Les différents signaux positifs obtenus par Le Soleil mercredi permettent de conclure que le projet, placé sur une voie de garage en 2014, effectuera un retour en piste. 

Le prolongement vers l'est de la promenade était l'un des grands absents pour la région dans le plan québécois des infrastructures (PQI) lors du budget de 2014. Le PQI, qui comprend la liste des projets envisagés pour les 10 prochaines années, ne comprenait pas non plus le projet de Théâtre Le Diamant. Ce qui n'a pas empêché le projet du metteur en scène Robert Lepage d'obtenir la confirmation d'un investissement de 30 millions au printemps suivant. 

Reste à savoir sur quel horizon le gouvernement Couillard prévoit réaliser les importants travaux d'infrastructures évalués à 130 millions $ entre la côte de Sillery et la côte Gilmour. Et sous quelle forme se présente exactement le projet depuis qu'il a été remodelé à la suite de critiques sévères du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) à son endroit. 

«Reporté ne veut pas dire abandonné», disait Martin Coiteux en 2014, alors président du Conseil du trésor, un poste aujourd'hui occupé par Sam Hamad. Le mois passé, le ministre responsable de la région de la capitale nationale disait faire des efforts pour réintégrer la phase III dans la programmation gouvernementale. «On travaille fort, déclarait M. Hamad. Je le souhaite, mais il faut l'argent.» Il présentait alors à la presse un sondage qui évaluait le taux de satisfaction de la population à l'égard de la promenade à... 100 %. 

La semaine dernière, le maire de Québec, Régis Labeaume, a aussi dit qu'il souhaitait la réalisation de ce projet qui «se discute toujours». 

Baignade et miroir d'eau

À l'origine, l'aménagement du tronçon de 2,5 kilomètres longeant le fleuve et comprenant un bassin pour la baignade et un miroir d'eau à l'anse Saint-Michel, prévoyait un déplacement de la voie ferrée le long de la falaise et la démolition du viaduc du CN qui passe sous le boulevard Champlain. Un rapport du BAPE en 2013 s'est notamment inquiété de la sécurité en lien avec la création d'un nouveau passage à niveau près du Yacht Club de Québec. D'autres propositions ont depuis été faites et la Commission de la capitale nationale du Québec (CCNQ), maître d'oeuvre du projet, a effectué des ajustements, selon nos informations. Un autre endroit pour le passage à niveau aurait notamment été choisi. 

Le projet prévoit aussi des interventions sur les terrains au pied de la côte de Sillery, la consolidation du quai Frontenac, l'aménagement d'une plage protégée, une aire de détente, des stationnements et des bâtiments de services.

La promenade Samuel-De Champlain a été le legs du gouvernement du Québec pour le 400e anniversaire de sa capitale, en 2008. Sa popularité ne s'est jamais démentie par la suite.  

La réalisation de la phase III nécessitera des immobilisations. Il devrait appartenir ensuite à la CCNQ de faire les remboursements qui s'imposent à partir de son budget annuel. 

Selon un coup de sonde de la firme Léger, plus de 300 000 personnes ont fréquenté la promenade en 2015.

Plus accessible en hiver

Au plus tard jeudi, des accès piétonniers à la promenade Samuel-De Champlain seront déneigés, évitant aux randonneurs d'avoir à escalader d'énormes monticules de neige, tout près des voitures en mouvement. 

«C'était une erreur de la part de notre déneigeur», admet Anne-Marie Gauthier, porte-parole de la Commission de la capitale nationale. Le pied de la côte du Verger et de la côte à Gignac seront désormais déneigés, permettant aux visiteurs d'accéder plus facilement à la piste damée mécaniquement, qui a été entretenue tout l'hiver. 

La Commission réagissait à une photo d'un lecteur que Le Soleil a publiée sur le blogue Québec Cité mercredi. Jean-Marc Ouellet a pris le cliché le dimanche 13 mars en fin d'avant-midi, alors que la promenade était bondée. 

«Il me semblait aberrant que les déneigeurs n'aient pas eu la pensée... l'idée... l'initiative... ou le bon sens de dégager un passage dans le banc de neige à la hauteur des passages à piétons», évoquait-il par courriel. 

Avant jeudi, un seul accès sécuritaire permettait cet hiver d'accéder à la piste de 2,5 kilomètres, soit celui du quai des Cageux. 

Avec Patricia Cloutier

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer