La Phase III de la promenade Samuel-De Champlain dans le budget?

La promenade Samuel-De Champlain... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

La promenade Samuel-De Champlain

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La phase III de la promenade Samuel-De Champlain fera-t-elle un retour dans le budget provincial du 17 mars? Régis Labeaume le souhaite, même s'il a plutôt laissé parler son non-verbal mercredi...

«Je ne sais pas», a lancé le maire de Québec avec un sourire en coin et un haussement d'épaules soutenu laissant entendre que la question avait été soulevée.

«Le souhaitez-vous?» ont demandé les journalistes. «Bien oui», a-t-il lancé, ajoutant que ce projet, mis sur la glace depuis deux ans, «se discute toujours».

Évaluée à 130 millions $, la phase III de la promenade prévoit un aménagement de 2,5 kilomètres le long du fleuve entre les côtes de Sillery et Gilmour. Il est toutefois sur la glace depuis le premier budget de Carlos Leitão en 2014. 

Outre le contexte de rigueur budgétaire du gouvernement Couillard, un rapport sévère du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement avait forcé des modifications au projet.

Citoyens satisfaits de la première phase

Mais un retour dans les priorités pour la région de Québec semble possible. Surtout que le ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Sam Hamad, jubilait le mois dernier en commentant au Soleil les résultats d'un sondage montrant une satisfaction totale des gens de la région pour la première phase de la promenade, inaugurée en 2008.

Celui qui est aussi président du Conseil du trésor depuis janvier n'avait alors pas caché «travailler fort» pour ramener la phase III dans le prochain budget. «On travaille fort. Je le souhaite, mais il faut l'argent», a répondu M. Hamad. Le ministre a toujours plaidé que le projet, qui prévoit notamment un bassin pour la baignade et un miroir d'eau, avait été reporté, mais jamais abandonné. 

Puisqu'il a participé à des rencontres prébudgétaires avec le gouvernement, Régis Labeaume n'a pas dévoilé les projets privilégiés par son administration, mais a assuré avoir fait des demandes «pas trop exagérées». «On est restés austères. On a demandé des affaires pratico-pratiques, mais je ne peux pas vous en parler», a-t-il conclu. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer