4000 signatures en quatre jours pour les camions de cuisine de rue

Avec sa pétition, la citoyenne de Québec Brittany... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Avec sa pétition, la citoyenne de Québec Brittany Lavigne a voulu répliquer à sa manière au maire de Québec qui, la semaine dernière, a laissé entendre que les citoyens n'étaient pas intéressés par la cuisine de rue.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Lancée par une résidente de Québec, une pétition citoyenne réclamant la légalisation des camions de cuisine de rue a atteint 4000 signatures en quatre jours. Assez au goût de son instigatrice, qui l'a envoyée directement au maire Régis Labeaume, dimanche.

Brittany Lavigne a voulu répliquer à sa manière au maire de Québec qui, la semaine dernière, a laissé entendre que les citoyens n'étaient pas intéressés par la cuisine de rue. «Des demandes de food trucks, ça ne m'est jamais arrivé à la Ville. Il n'y a pas un citoyen qui m'a demandé d'avoir un food truck», avait-il dit.

M. Labeaume y est allé de cette affirmation en ajoutant que l'idée d'un projet-pilote ouvrant la porte à la cuisine de rue dans la capitale est «un sujet qui, pour [lui], comme maire, n'existe pas».

Par sa pétition mise en ligne jeudi, Mme Lavigne, étudiante à l'Unviersité Laval, tentait d'invalider l'argument invoqué par le maire de Québec. «Le but, c'est de ne plus utiliser l'argument des citoyens qui n'en veulent pas», a-t-elle expliqué, dimanche. «Je voulais lui dire que moi, ça m'intéresse, et je me disais que ça intéressait sûrement d'autres personnes aussi. Mais je ne pensais pas qu'il y en aurait autant!»

La pétition, dont le lien a été envoyé au maire, est accompagnée d'une lettre lui étant adressée.

«Monsieur le maire, je vous connais comme un homme qui sait apprécier la beauté de la capitale et qui sait mener à bien des projets fantastiques. Je crois que le projet de food truck serait un ajout important [...] pour assurer le renouvellement de notre [ville]», y écrit notamment la jeune femme de 21 ans.

Brittany Lavigne espère que sa démarche, au minimum, incitera les élus à prendre acte de la «demande populaire pour la légalisation» des camions-restaurants.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer