Protection des sources d'eau potable: des doutes persistent à Lac-Beauport

Le conseiller Marc Bertrand croit que la nouvelle... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le conseiller Marc Bertrand croit que la nouvelle règlementation fera perdre de la valeur à plusieurs terrains.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le maire de Québec, Régis Labeaume, n'aura pas réussi à rallier le plus récalcitrant des conseillers municipaux de Lac-Beauport à son projet de protection des sources d'eau potable.

«Ce qu'on nous a présenté, c'est une charge à fond de train contre les fosses septiques, sans discernement», lance le conseiller Marc Bertrand, au lendemain de la rencontre entre le maire Labeaume, plusieurs experts et le conseil municipal de Lac-Beauport.

M. Bertrand dit «avoir de la peine» de voir le règlement de contrôle intérimaire que s'apprête à adopter la communauté métropolitaine de Québec (CMQ), le 15 mars prochain. Après avoir décrété un moratoire de trois mois sur toute construction dans la couronne nord de Québec, la CMQ souhaite que toute nouvelle résidence soit bâtie près d'un chemin public et raccordée au réseau d'aqueduc et d'égout. Ce qui signe l'arrêt de mort des nouvelles fosses septiques à Lac-Beauport.

«On part de la prémisse que la fosse septique est la plus grande source de pollution, alors qu'on n'a pas parlé des engrais, des sels de déglaçage!» lance M. Bertrand.

Selon lui, ce nouveau règlement provoquera plusieurs petits drames personnels. Des terrains perdront de la valeur, et les recettes fiscales de la municipalité en souffriront. «Et est-ce que tout ça apportera des améliorations à la prise d'eau de la rivière Saint-Charles? Je ne suis pas sûr.»

La mairesse et tous les autres conseillers ont accepté jeudi soir de travailler de concert avec la Ville de Québec sur ce projet. «La gratte est partie et elle sera difficile à arrêter. Je me sens un peu isolé, comme un M. Récalcitrant, mais, en même temps, je ne peux pas accepter ce qu'ils nous ont présenté.»

M. Bertrand se demande également pourquoi la CMQ ne prêche pas par l'exemple sur tout son territoire. «Pourquoi les mesures qu'on nous impose à la couronne nord, on ne les impose pas à Lévis, sur l'île d'Orléans et sur la Côte-de-Beaupré? L'eau du fleuve est-elle moins importante à préserver?»

Louise Brunet, mairesse de Lac-Beauport, croit pour sa part que la réunion s'est très bien déroulée. «M. Labeaume a fait un bon plaidoyer. Il y a plusieurs spécialistes qui sont venus expliquer les enjeux», indique-t-elle. Consciente que le nouveau règlement de contrôle intérimaire ne fera pas l'affaire de tout le monde tout de suite, Mme Brunet se dit prête à travailler sur des solutions et des accommodements.

Série de rencontres

La protection des sources d'eau potable tiendra Régis Labeaume bien occupé au cours de la semaine prochaine. Il rencontrera les constructeurs et l'Association des professionnels de la construction et de l'habitation du Québec (APCHQ) le 8 mars.

«Ça fait depuis le mois de décembre qu'on demande une rencontre, alors ce qu'on espère, c'est que tout n'est pas écrit d'avance, parce qu'on a des propositions pour bonifier le projet», indique François-William Simard, directeur des communications à l'APCHQ. L'association veut aussi sensibiliser le maire au fait que des technologies existent pour s'assurer que les fosses septiques neuves aient des impacts minimes sur l'environnement.

S'ensuivra une série de rencontres citoyennes à Sainte-Brigitte-de-Lavail, à Stoneham, à Lac-Delage et à Lac-Beauport et un comité plénier à la Ville de Québec le 14 mars.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer