Un grand promoteur des arts prend les rênes de la SDC Montcalm

Le nouveau directeur général de la SDC Montcalm,... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le nouveau directeur général de la SDC Montcalm, Jean-Pierre Bédard, veut continuer à propager l'image de marque artistique de l'avenue Cartier, dont les abat-jour géants sont devenus le symbole l'an dernier.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les abat-jour géants de l'avenue Cartier changeront d'apparence sous peu, coïncidant avec l'arrivée en poste du nouveau directeur général de la SDC Montcalm, Jean-Pierre Bédard. Fort de sa vaste expérience dans le monde artistique de la capitale, M. Bédard compte porter plus loin la nouvelle image de marque du quartier axée sur les arts et la culture.

«Quand j'ai vu l'offre, je me suis senti interpellé», laisse tomber M. Bédard, entré officiellement en poste en début de semaine.

«Je ne compte pas réinventer le plan stratégique de développement [pour les trois prochaines années] qui vient d'être déposé devant le conseil d'administration. C'est une vision que je partage. Je veux poursuivre ce positionnement et l'amener plus loin», explique-t-il au Soleil.

Symboles de l'image de marque artistique que s'est donnée le quartier Montcalm, les 34 abat-jour géants, installés l'an dernier, projetteront prochainement de nouvelles couleurs. Les reproductions de toiles de Leduc et de Pellan seront remplacées «assez rapidement» par de nouvelles, toujours signées par des peintres québécois. «Je crois qu'on peut aller plus loin en mobilier urbain», glisse-t-il, sans entrer dans les détails.

Diversité

Si les arts de la scène et les arts visuels occupent le haut du pavé dans Montcalm, avec la présence du Musée national des beaux-arts, du Périscope, de Premier Acte et du Grand Théâtre, le nouveau directeur général croit qu'il y a une place pour une plus grande diversité artistique, le Cinéma Cartier étant un porte-étendard de ce nouveau dynamisme à instaurer.

Jean-Pierre Bédard, un résident du quartier Montcalm, a occupé au cours des 15 dernières années des fonctions administratives au Théâtre Périscope, à La Chambre Blanche, chez Vidéo Femmes, à CKRL et au Théâtre de l'Aubergine.

Depuis cinq ans, il agissait comme directeur général adjoint au Centre local de développement de Québec. Il a été aux premières loges pour assister à la transformation de l'Association des gens d'affaires de l'avenue Cartier en Société de développement commercial (SDC), «une structure mieux définie et plus stratégique».

Il succède à la tête de la SDC Montcalm à Marc-André Pâlin, devenu directeur général adjoint à l'Association des directeurs municipaux du Québec.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer