Parc thématique de Perry Wong: la SEPAQ ferme la porte à double tour

Le promoteur du parc thématique Ainsi La Vie,... (Image tirée d'une vidéo Le Soleil)

Agrandir

Le promoteur du parc thématique Ainsi La Vie, Perry Wong, a présenté aux médias son projet.

Image tirée d'une vidéo Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Société des établissements de plein air du Québec (SEPAQ) ferme la porte à tout autre pourparler avec le promoteur du projet de parc thématique sur les terrains de l'ancien jardin zoologique.

«Le processus est terminé. Il n'y aura pas de troisième étape», a indiqué la porte-parole de la SEPAQ, Lucie Boulianne, quelques heures après la sortie publique de Perry Wong demandant à la Société de revenir sur sa décision ou du moins d'accepter de s'asseoir de nouveau avec le promoteur.

Jeudi matin, M. Wong a présenté aux médias son projet de parc thématique. L'homme d'affaires était notamment accompagné de l'un de ses collaborateurs dans l'aventure, soit l'entomologiste Georges Brossard, et des principaux personnages de son parc, notamment la famille Molo. «Si ce n'est pas là, ce sera ailleurs», déplore le promoteur qui promet de réaliser un jour son parc thématique.

La semaine dernière, et ce, après plusieurs mois d'attente, M. Wong a reçu un document de cinq pages de la SEPAQ, dont Le Soleil a obtenu copie, lui annonçant que son projet n'était pas retenu. Il y est notamment écrit que le processus d'appel de propositions a été lancé «le 19 juin 2014» et «devait se conclure au printemps 2015».

Dans la lettre de la SEPAQ datée du 18 février dernier, la Société conclut que le financement du projet «menace sa faisabilité» et sa «rentabilité». «Considérant les conclusions de nos experts relativement au financement déposé et notamment les autres éléments soulevés, le projet que vous avez soumis présente des risques très élevés et plusieurs données inconnues ou non appuyées rendent improbable sa mise en oeuvre», peut-on lire.

Malgré le refus de la SEPAQ, M. Wong garde toujours l'espoir de réaliser son parc récréotouristique, un rêve qu'il caresse depuis 2001. La première phase du projet était évaluée à 30 millions $ et consistait à développer les 1,7 million de pieds carrés de terrain de l'ancien zoo. Le promoteur, qui devait prendre possession des terrains le 1er mai, espérait ouvrir son parc à la population à l'été 2018.

Le parc aurait alors compris entre autres un insectarium, un Coliseum, l'Hôtel de Glace, un circuit d'entraînement, une douzaine de manèges, un carrousel et une salle de spectacle. La deuxième phase prévoyait la construction d'un édifice de 30 étages en forme de sapin. Chacune des 24 boules de Noël hébergeait une salle à manger. M. Wong estimait que le parc entraînerait la création de 350 emplois permanents.

Pour Georges Brossard, le refus de la SEPAQ pour un projet entièrement financé par des investisseurs privés - pour la première phase - est un non-sens. «C'est écoeurant que ça coûte des millions pour garder une place vide. [...] Perry est victime d'une décision que je n'accepte pas et que je ne comprends pas. On ne demande aucun sou, aucune subvention. C'est le seul qui est au bâton.»

Maintenant, s'il y a un nouvel appel de propositions au cours des prochains mois, M. Wong pourra-t-il présenter de nouveau son projet? «On n'est pas rendu là. Devant l'échec de ce processus d'appel de propositions, la SEPAQ sondera les volontés du milieu en vue d'en venir rapidement à une solution pour l'avenir du site. Une annonce sur la suite à donner à ce dossier sera faite prochainement», indique Mme Boulianne.

Questionnée sur le temps que la SEPAQ a pris pour étudier le projet, la porte-parole assure que c'était nécessaire. «Si nous avons prolongé le temps, nous ne l'avons pas fait pour rien. C'était nécessaire de regarder ça de façon plus précise.»

Au total, la construction du parc baptisé Ainsi La Vie pouvait compter jusqu'à cinq phases. Un projet de 750 millions $ que M. Wong espérait réaliser sur 30 ans. «Cela aurait été un héritage extraordinaire 100 % québécois», conclut l'homme d'affaires.

Du côté de la Ville de Québec, le porte-parole Paul-Christian Nolin a indiqué que Québec a eu trois rencontres de deux heures avec le promoteur. «C'est vraiment un dossier de la SEPAQ. Ce n'est pas à nous de nous prononcer.»

Qui est Perry Wong?

Âgé de 57 ans, le promoteur Perry Wong a fait fortune principalement dans l'immobilier.

Né à Québec en 1958, l'homme d'affaires a obtenu son baccalauréat en administration des affaires de l'Université Laval en 1982. Il amorce alors sa carrière dans le domaine du textile. Il ouvre son premier commerce de tissu dans la capitale, Perrytex. «J'ai fait beaucoup de choses. J'ai eu des boutiques pour homme, j'ai aussi été propriétaire d'un concessionnaire Volvo», indique M. Wong, quelques minutes après la conférence de presse présentant son projet de parc thématique pour les anciens terrains du zoo.

Il passe deux ans à la barre de Perrytex avant de vendre la compagnie. «Par la suite, je me suis lancé dans l'immobilier. J'ai acheté des immeubles avec mon père et des membres de ma famille», raconte-t-il. Il devient aussi propriétaire d'un concessionnaire Volvo.

En 1991, son rêve d'homme d'affaires vire au cauchemar. Il est forcé de déclarer faillite. «Je suis tombé. J'ai tout perdu. Je me suis relevé en 1996», affirme-t-il. «Pour recommencer, je me suis acheté une voiture à 2000 $ et il ne fallait pas qu'elle brise. J'avais plus d'argent. J'ai commencé en 1991 chez RE/MAX. Après trois ans, je suis parti à mon compte.»

Tranquillement, l'homme d'affaires affirme avoir retrouvé la santé financière. «En 1996. j'ai acheté une franchise Transaction que j'ai eue pendant 10 ans. Transaction a été vendu à Royal LePage», dit-il. En 2006, il devient propriétaire de la franchise Century 21 située dans Sainte-Foy.

Aujourd'hui, M. Wong dit être propriétaire d'une dizaine d'immeubles, situés à Québec et aussi en Floride. Le père de M. Wong a principalement fait fortune dans le domaine de la restauration. «Il a possédé une dizaine de restaurants», conclut l'homme d'affaires.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer