Premier pas vers la revitalisation du chantier A.C. Davie

Le chantier A.C. Davie a été en service... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le chantier A.C. Davie a été en service de 1829 à 1989. Le lieu a été acheté en 1994 par la Ville de Lévis.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Ville de Lévis fait un premier pas vers la revitalisation du chantier A.C. Davie en demandant aux gouvernements provincial et fédéral d'égaler sa mise de 5,2 millions $ pour restaurer un système de halage unique en Amérique du Nord. 

«C'est un projet de longue haleine, mais on commence à poser les bases en disant aux gouvernements : "on est intéressés à négocier quelque chose avec vous autres"», a commenté le maire de Lévis Gilles Lehouillier avant le conseil municipal lundi. 

Évalué à 16 millions $, le maire est bien conscient que le projet ne se réalisera pas demain matin. Il propose plutôt d'y aller par étapes et de commencer avec la restauration des môles extérieurs, ces quais qui se jettent dans le fleuve et qui sont couverts de roches à l'heure actuelle. «Déjà si on restaurait juste les môles extérieurs, ce serait spectaculaire, parce que les gens pourraient se promener sur les môles», explique le maire Lehouillier. 

Les trois paliers de gouvernement pourraient ensuite s'attaquer à la revitalisation du plan de halage, qui permettait de sortir les bateaux de l'eau à l'aide de treuils et en misant sur les marées, pour ensuite mieux les réparer. C'est cette innovation technologique - pour l'époque - qui fait que ce site est unique.

Développé par Les compagnons du Chantier maritime A.C. Davie, ce projet permettrait aux visiteurs de faire une interprétation vivante des lieux. Ceux-ci doivent à l'heure actuelle se contenter d'expositions à l'intérieur de la maison Homestead et de son écurie, situées en face. 

Attraction touristique

S'il était mieux mis en valeur, ce lieu historique national du Canada, acheté en 1994 par la Ville de Lévis, pourrait même devenir une attraction touristique majeure, étant donné qu'il est situé à deux pas de la traverse Québec-Lévis. Des bateaux de croisière doivent accoster dès 2017 au quai Paquet, fraîchement rénové. 

Selon le maire, le gouvernement du Québec pourrait décider de financer le projet, parce qu'il cadre dans sa Stratégie maritime. Il veut également «saisir les opportunités» du côté du fédéral, qui dit vouloir investir massivement dans les infrastructures. 

Le chantier A.C. Davie a été en service de 1829 à 1989. On y a fait de la réparation de bateaux, des opérations de sauvetage puis de la construction navale. Il est l'ancêtre de l'actuel chantier maritime Davie, situé environ quatre kilomètres plus à l'est.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer