Bon bilan de mi-saison à l'hôtel de glace

Pour le moment, plus de 5000 personnes ont... (Image tiré d'une vidéo du Soleil)

Agrandir

Pour le moment, plus de 5000 personnes ont réservé une nuitée à l'Hôtel de glace, et le nombre de visiteurs dépasse la barre des 50 000.

Image tiré d'une vidéo du Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'hôtel de glace entame la deuxième moitié de la saison avec un bilan aussi solide que sa structure, qui malgré quelques bosses sur les murs extérieurs, n'a pas plié avec la chaleur.

«L'équipe de l'hôtel de glace ne peut pas utiliser la météo comme excuse si ça ne va pas bien», considère le pdg de l'hôtel de glace Jacques Desbois. «L'an dernier, c'était l'hiver le plus froid jamais enregistré, ça a été un achalandage record. Cette année, c'est plus doux et les gens viennent.»

Bilan de mi-saison de l'hôtel de glace

Pour le moment, plus de 5000 personnes ont réservé une nuitée, et le nombre de visiteurs dépasse la barre des 50 000. «On est en route vers 100 000 [visiteurs] et plus, ce qui est excellent. On n'avait pas des attentes aussi élevées cette année [...] Si la deuxième moitié est comme la première, on va être super contents», s'enthousiasme le pdg de l'hôtel de glace.

Pas mal, pour une édition qui avait pourtant mal commencé. Les températures clémentes de décembre ont failli retarder l'ouverture, prévue pour le 4 janvier. Le mercure a finalement commencé à baisser et les équipes ont travaillé d'arrache-pied pendant 17 jours pour rattraper le temps perdu. 

Ce n'est donc pas le redoux des derniers jours qui pouvait inquiéter le pdg de l'hôtel de glace.

À l'extérieur, la température grimpait au-dessus de zéro dimanche, ce qui formait des bosses et des creux sur les murs de l'hôtel. Sur les glaces transparentes faisant office de fenêtres, les visiteurs ont laissé la trace de leurs mains. Comme il fait plus chaud à l'extérieur qu'à l'intérieur, la condensation permettait d'apposer une signature éphémère sur l'hôtel. 

Dès que l'on passait la porte, on entrait dans un autre écosystème, où le mercure ne dépasse pas les - 5 °C. Vêtus de leurs manteaux d'hiver, des enfants et leurs parents attendaient leur tour pour la glissade intérieure. Quelques clients s'éloignaient du bar, un verre de glace rempli d'alcool à la main. 

Tous marchaient avec prudence. Dans les salles, le plancher était aussi glissant qu'une patinoire. Si les équipes d'entretien de l'hôtel de glace ne craignaient pas de dommages à la structure en raison de la chaleur, elles n'ont pas chômé pour autant. «Nos équipes travaillent continuellement sur les surfaces où les gens marchent pour que ce soit sécuritaire», précise Jacques Desbois. 

Nouvelle salle

L'hôtel de glace inaugurait samedi une nouvelle structure dans un bâtiment adjacent à l'hôtel. «La course aux bélugas» est un espace ludique pour les familles. Glissades, jeux de lumière et sculptures de bélugas géants en neige s'intègrent à la thématique «Rivière» de l'édition 2016. Une dizaine de personnes ont travaillé sur la salle, pendant près de deux semaines.

L'espace familial est «une nouveauté cette année», souligne M. Desbois. L'organisation souhaite ainsi attirer la clientèle locale. «C'est d'abord les gens de la région qui sont plus à même de revenir d'année en année.» 

Devant l'hôtel, l'espace extérieur prend des allures de village. La cabane à sucre est entourée de la chapelle, de l'hôtel et du nouveau bâtiment. D'ici la semaine de relâche, un mur d'escalade s'ajoutera au décor, pour la «semaine la plus occupée de la saison».

Le projet de Perry Wong très ambitieux

Le projet de Perry Wong a semblé inspirer le pdg de l'hôtel de glace. «Il faut que ce site-là puisse livrer son plein potentiel», a-t-il commenté, ajoutant que le projet de parc thématique du promoteur immobilier était très ambitieux. 

Pendant les dernières années, le pdg et le promoteur ont discuté à deux reprises, même si, précise le premier, l'équipe de l'hôtel de glace «n'est pas partie prenante des décisions qui se prennent». 

M. Wong a appris jeudi que son projet de parc thématique avait été refusé par la SEPAQ. Le promoteur devait prendre possession des terrains de l'ancien zoo le 1er mai et le parc thématique devait ouvrir ses portes en 2018. 

Baptisé «Ainsi la vie», le parc devait contenir plusieurs attractions, dont un insectarium, des manèges et une salle de spectacle. L'hôtel de glace aurait été une partie constituante du parc lors de la saison froide.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer