Labeaume reste silencieux sur l'idée du «Québec» géant

Le maire de Québec Régis Labeaume... (Image tirée d'une vidéo promotionnelle de Québec Émotion :))

Agrandir

Le maire de Québec Régis Labeaume

Image tirée d'une vidéo promotionnelle de Québec Émotion :)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Régis Labeaume a préféré ne pas commenter l'idée d'un groupe de citoyens de doter la capitale d'un monument avec le mot Québec écrit en lettres géantes.

Régis Labeaume... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 1.0

Agrandir

Régis Labeaume

Le Soleil, Erick Labbé

Le projet lancé par Québec Émotion, avec l'entrepreneur Érik Sieb en tête, a beaucoup fait réagir depuis son lancement jeudi.

L'attaché de presse du maire Régis Labeaume, Paul-Christian Nolin, confirme que le promoteur du projet a rencontré le chef de cabinet du maire de Québec, Louis Côté, «il y a un bout de temps». Mais il n'en a pas dit davantage sur les conclusions de la rencontre et l'opinion du maire sur cette idée lancée par un groupe de citoyens. On comprend toutefois qu'aucuns fonds publics ne seront injectés dans l'aventure qui se tourne plutôt vers une campagne de sociofinancement et une mobilisation des gens d'affaires.

Lancée sur le site Web www.quebecemotion.com, l'initiative vise à doter la capitale d'un monument comme on en voit déjà dans plusieurs villes du monde, dont Amsterdam, Lyon et, bien sûr, Hollywood avec ses légendaires lettres dans les collines californiennes.

Les lettres géantes seraient de 58 pieds (17,68 m) de longueur et de 11 pieds (3,35 m) de hauteur. Les promoteurs du projet y voient une chance de «faire rayonner Québec partout dans le monde», notamment par la multiplication d'egoportraits croqués devant les lettres géantes.

Projet estimé à 400 000 $

Signe distinctif, l'idée dont la réalisation est évaluée à 400 000 $ propose de joindre au nom de la ville le symbole de bonhomme sourire créé par un deux-points et une parenthèse fermante, un «symbole internationalement reconnu», selon ses initiateurs, qui «suscitera chez les citoyens ou les visiteurs le sentiment d'appartenance à la communauté souriante qui y réside ou qui la découvre», peut-on lire sur la page Web du projet.

Le site est d'ailleurs accompagné d'une vidéo élaborée montrant l'éventuel monument typographique déplaçable dans divers lieux emblématiques de Québec comme place D'Youville, l'aéroport ou la terrasse Dufferin.

Appui de personnalités

On peut aussi y voir une vidéo dans laquelle le projet reçoit les bons mots de personnalités, comme l'animateur Gilles Parent, l'homme d'affaires Dominique Brown ou la comédienne Guylaine Tremblay.

La campagne de financement populaire se déroule jusqu'à la fin mars 2016. Si l'objectif est atteint, on souhaiterait voir le monument inauguré le 3 juillet 2016, à temps pour souligner la fête de Québec.

La Ville de Québec a adopté en novembre 2014 l'image de marque «L'accent d'Amérique». Le slogan est présent sur les documents et des drapeaux de la Ville de Québec, mais il n'a jamais été question de l'inscrire en lettres géantes comme dans l'idée de Québec Émotion.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer