Stades de soccer intérieur : la boucle est bouclée, selon Labeaume

Le maire Régis Labeaume a profité de l'inauguration... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le maire Régis Labeaume a profité de l'inauguration du Centre sportif Marc-Simoneau pour montrer son adresse avec un ballon de soccer.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Après le nouveau PEPS de l'Université Laval, le Stade Chauveau et le Centre sportif Marc-Simoneau, inauguré jeudi à Beauport, la Ville de Québec a comblé ses besoins en matière d'infrastructures de soccer intérieur, selon le maire Régis Labeaume.

«Non, il n'y a pas de projet de quatrième stade. On verra comment ça se passe avec les trois, mais les gens oublient qu'il y a toujours beaucoup d'heures disponibles au PEPS. L'objectif est qu'il ne manque jamais d'équipements sportifs à Québec. Le prochain objectif sera l'anneau de glace», a déclaré le maire en marge de l'inauguration de Centre sportif Marc-Simoneau.

Avec ses 8 700 mètres carrés, son grand terrain pour le soccer à 11 joueurs et ses trois terrains pour le soccer à cinq joueurs, le nouveau complexe sportif bâti au coût de 44 millions $ a impressionné le maire qui n'a pas tardé à échanger quelques ballons avec les jeunes présents sur place.

Inauguration du centre sportif Marc-Simoneau

«Mon Dieu que c'est gros, hein! Toute une bête!» a lancé M. Labeaume d'entrée de jeu, rappelant l'apport du regretté conseiller municipal Marc Simoneau dans le projet de stade qui porte aujourd'hui son nom. «Marc Simoneau a son PEPS. Je suis certain qu'il serait très fier de nous voir l'inaugurer.»

En plus de servir les huit clubs de soccer de la ville de Québec, le stade sera aussi utilisé par la Commission scolaire des Premières Seigneuries, qui bénéficiera de nombreuses périodes dédiées pendant les heures de classe.

Besoins criants

Et s'il y a une personne qui affichait un large sourire lors de l'inauguration, c'est bien Samir Ghrib, directeur technique de l'Association de soccer de Beauport. «On s'est battus pour ce stade, et pour cause : notre association était celle dont le budget de location à l'extérieur était le plus grand. Une année, il a même atteint 70 000 $», a expliqué celui qui est aussi l'entraîneur du Royal-Sélect de Beauport et du Rouge et Or de l'Université Laval.

«Il fallait prouver la nécessité de ce stade. Au départ, il avait été question que les deux tiers soient consacrés au soccer et le tiers à la gymnastique. Les besoins étaient trop grands pour qu'on prenne cette direction. Nous avons fait parler les chiffres et les arguments et on nous a entendus», poursuit-il.

Les surfaces de jeu sont recouvertes d'un gazon synthétique dernier cri et pourront aussi être utilisées par des ligues de soccer adultes et même des ligues d'Ultimate Frisbee. «L'une des critiques qu'il y avait autrefois concernant le gazon synthétique était le fait qu'il cause beaucoup de blessures ligamentaires. Ce n'est plus le cas avec ce type de surface qui est l'un des meilleurs au monde», conclut M. Ghrib.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer