Les conseillers de Saint-Augustin ont reçu 160 000 $ en trop, estime le maire

Le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau... (Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau

Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau, qui est à couteaux tirés avec les conseillers municipaux depuis l'automne, calcule que ceux-ci ont reçu 160 000 $ en trop depuis 2006 pour siéger à des comités qui ne donnaient pas droit à une rémunération additionnelle.

«C'est plus de 160 000 $ qui ont été versés aux conseillers, incluant ceux qui ont quitté. Pour les conseillers actuellement en poste, le total de ces sommes est de plus de 110 000 $. [...] J'ose espérer qu'ils finiront par se rendre à l'évidence et auront la décence et le jugement de proposer de rembourser toutes les sommes versées en trop sur une base volontaire», a déclaré M. Juneau mercredi.

Chacun des cinq conseillers municipaux reçoit 1956 $ par an pour chacun des trois comités auquel il est réputé siéger. Dans les faits cependant, plusieurs de ces comités n'existent pas ou ne donnent pas droit à une rémunération supplémentaire. La conseillère Marie-Julie Cossette, qui a démissionné à la fin de 2015 après n'avoir assisté qu'à 30 % des séances du conseil durant l'année, recevait aussi ces montants.

Résolution rayée

Le maire a tenté à quelques reprises de mettre un terme à cette pratique. Lors des séances du 19 et du 25 janvier, il a présenté une résolution afin que la rémunération additionnelle ne soit plus versée en attendant les résultats de l'enquête interne et de l'enquête du ministère des Affaires municipales présentement en cour. À chaque occasion, les conseillers l'ont fait rayer de l'ordre du jour.

Cette semaine, la direction générale est revenue à la charge, à la demande du maire, proposant de mettre un terme sur-le-champ aux rémunérations additionnelles non conformes tout en proposant de réviser par la suite la rémunération des conseillers dans son ensemble. Les conseillers ont déclaré vouloir d'abord rencontrer un procureur de la Ville impliqué dans le dossier.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer