Le dynamitage peut se poursuivre dans le quartier des Constellations

Le quartier des Constellations, dans le secteur Saint-Jean-Chrysostome... (Le Soleil, Frédéric Matte)

Agrandir

Le quartier des Constellations, dans le secteur Saint-Jean-Chrysostome

Le Soleil, Frédéric Matte

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le dynamitage à la carrière BML, qui a eu lieu au printemps et à l'automne 2015 à Saint-Jean-Chrysostome, a bel et bien fait trembler la terre. Mais pas assez pour causer des dommages aux fondations des résidences du quartier des Constellations, dont plusieurs reposent sur des pieux.

C'est ce que conclut l'étude sismologique de la firme Aecom, étude qui avait été commandée par la Ville de Lévis et qui a coûté 12 000 $. Le maire Gilles Lehouillier, le conseiller Jean-Pierre Bazinet et des fonctionnaires de la Ville ont rencontré les citoyens du quartier mardi soir pour leur annoncer la nouvelle. 

«Ce sont des résultats qui sont rassurants pour les citoyens. Mais c'est sûr que nous, on va rester vigilants face à la compagnie, pour qu'elle ne dépasse pas les seuils de vibration tolérés», a commenté le maire Lehouillier en entrevue au Soleil. 

Les données de l'étude reposent sur une cinquantaine de forages, dont les plus anciens datent de 2002, et sur des relevés de sismographes, installés l'automne dernier sur la rue de la Licorne, celle qui est située le plus près de la carrière, soit à 500 mètres. 

Le règlement québécois sur les carrières et les sablières impose des limites aux vibrations des sautages. La vitesse maximale des particules ne doit pas dépasser 40 mm par seconde. Comme il est déjà connu que les sols du quartier des Constellations sont instables, les ingénieurs d'Aecom proposent que la vitesse maximale des particules soit de 5 mm par seconde dans ce secteur. 

Leur étude juge qu'il est «très peu probable que les vibrations enregistrées lors des sautages du printemps 2015 aient endommagé les bâtiments ou leurs fondations», étant donné que la vitesse maximale des particules a varié entre 1,2 et 4,3 mm par seconde. 

Fin des procédures judiciaires

Cette étude vient mettre un terme aux procédures judiciaires entre la Ville de Lévis et la carrière BML. L'automne dernier, la Ville avait obtenu une ordonnance de sauvegarde pour que cessent les activités de dynamitage jusqu'à ce que l'étude soit rendue publique. Elles pourront maintenant reprendre.

La Ville s'est assise avec la compagnie pour s'assurer qu'elle allait respecter les normes maximales. «Je pense qu'ils veulent agir en bons citoyens corporatifs et ils se sont engagés à nous transmettre toutes leurs données de sautage», soutient le maire Lehouillier. 

La Ville va tout de même adopter une résolution au prochain conseil municipal demandant au gouvernement provincial d'assurer une vigilance constante. 

Vouloir y croire

Contacté en fin de soirée mardi, le résident du secteur Jean-François Labbé s'est dit heureux que la Ville soit «un allié» dans ce dossier, mais sceptique quant à la poursuite des activités de la carrière BML.

«Le maire nous a montré son impuissance dans ce dossier-là. On veut y croire que le dynamitage n'a pas d'effet sur nos maisons, mais on a comme un doute», lance celui qui a assisté à la séance d'information, à laquelle se sont présentés huit citoyens. 

Lors des sautages de l'an dernier, les citoyens ont réellement senti leur effet et se sont tout de suite inquiétés pour leurs résidences. Rappelons que ce quartier fait les manchettes depuis 2010, alors qu'un problème d'affaissement des sols, qui a lézardé plusieurs murs et fondations, a été constaté. Certaines maisons ont été déclarées perte totale, tandis que d'autres ont été solidifiées par des pieux.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer