Facture d'agglomération: minuit moins une pour le maire de St-Augustin

Le maire Sylvain Juneau... (Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Le maire Sylvain Juneau

Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) S'il était «minuit moins cinq» jeudi, il est désormais minuit moins une pour le maire augustinois Sylvain Juneau. Le 15 février est la date butoir pour que soit acceptée l'entente entre la Ville de Québec et Saint-Augustin-de-Desmaures, au sujet de la facture d'agglomération.

Loin d'abdiquer malgré le refus catégorique des conseillers d'entériner l'entente intervenue en novembre avec son homologue Régis Labeaume, le maire Sylvain Juneau a continué de chercher des appuis dans les derniers jours.

Dans une missive envoyée dimanche matin à 7h, il annonçait avoir obtenu l'avis favorable de Michel Desjardins, directeur général de la Caisse Desjardins de Saint-Augustin.

Les dirigeants de la caisse se sont prononcés sur l'entente de la quote-part, jeudi, après queM. Juneau eut modifié la première mouture, rejetée mardi lors d'une séance du conseil municipal.

Dans la version modifiée, le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures acquiesçait à l'une des cinq conditions des conseilleurs municipaux, tous issus de l'administration de l'ancien maire Marcel Corriveau. La condition concerne la possibilité de développer des terres agricoles situées le long de la route de Fossambault, actuellement non disponibles en vertu du plan d'aménagement de l'agglomération de Québec.

«L'ouverture de monsieur Juneau, [jeudi], à revenir aux zones de développement [...] renforce notre conviction que nous sommes tout près d'un moment historique qu'il ne faut pas laisser échapper. Pour ces raisons, mesdames et messieurs nos élus, nous désirons vous informer que nous favorisons désormais la nouvelle entente», a écrit M. Desjardins dans un courriel envoyé aux conseillers jeudi. Missive rendue publique par le maire dimanche.

Hamel intraitable

La conseillère France Hamel est cependant intraitable et a balayé du revers de la main la proposition de M. Juneau, jeudi. Selon elle, la poursuite intentée contre la Ville de Québec conjointement avec L'Ancienne-Lorette permettra d'aller chercher 30 millions $ de plus que si l'entente est acceptée.

Le projet d'entente sera une dernière fois soumis au conseil municipal, lundi soir.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer