Le toit de cuivre du Manège transformé en... monnaie!

Alexandre Faucher et son père, Jocelyn, ont séparé... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Alexandre Faucher et son père, Jocelyn, ont séparé à la main le cuivre des autres éléments qui se trouvaient dans les conteneurs à déchets de l'incendie du Manège militaire.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'entreprise de recyclage AF Metal a réussi à extirper quatre tonnes de cuivre des rebuts de l'incendie du Manège militaire. Ce cuivre qui recouvrait autrefois le toit de l'édifice sera ensuite fondu et transformé en pièces de monnaie commémoratives.

Située dans le parc industriel Jean-Talon, à Québec, l'entreprise familiale a dû travailler pendant une semaine en janvier pour séparer à la main le précieux métal du bois, du fer, de la cendre et de la suie qui se trouvaient dans les conteneurs à déchets, qui n'ont pas été touchés depuis l'incendie, il y a près de huit ans.

«On a réussi à récupérer environ le deux tiers du cuivre qu'ils nous ont amené», indique Alexandre Faucher, propriétaire de l'entreprise. Les Voltigeurs de Québec ont comme projet de créer des pièces de monnaie régimentaires de collection. Une partie serait réservée à leurs membres et l'autre, accessible au grand public. Comme une pièce de monnaie pèse environ une once, il y aurait assez de cuivre de l'ancien toit du manège pour en produire 144 000.

«Ils devraient faire une très belle levée de fonds avec ça. On a pris leur cuivre et on leur a transformé en or!» lance en riant Jocelyn Faucher, le père d'Alexandre, qui dit être «très fier» d'avoir contribué à ce projet.

Le cuivre mis en ballot sera fondu, épuré et laminé par Charles-Olivier Roy, maître d'atelier des Artisans du Passage, à Lévis. Les plaques ainsi produites seront ensuite envoyées au numismate André Faivre, à Montréal, qui frappera chacune des pièces.

Ces pièces de monnaie seront les premières monnaies régimentaires émises au Québec. Se détaillant entre 25 et 35 $, elles devraient attirer les amateurs d'histoire et les proches des Voltigeurs de Québec, qui est le plus vieux régiment canadien-français au pays.

Quant au nouveau toit au Manège militaire, qui commence à réapparaître dans le paysage de la place Georges-V, près de Grande Allée, il sera recouvert lui aussi de cuivre. Le chantier de construction va bon train et devrait s'achever à la fin de l'été 2017.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer