Taxes de Saint-Augustin: hausse de 1,6% en cas d'entente

Le maire Sylvain Juneau... (Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Le maire Sylvain Juneau

Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Le maire Sylvain Juneau promet de proposer au conseil de ramener à 1,6 %, plutôt que les 4,9 % annoncés, la hausse du compte de taxes de Saint-Augustin-de-Desmaures si les cinq conseillers appuient son entente sur le partage de la quote-part d'agglomération.

«Je m'engage à proposer de diminuer l'augmentation de taxes adoptée par le conseil pour 2016 si les conseillers acceptent l'entente avant le 15 février. Je verrai la semaine prochaine si je demande la tenue d'une assemblée extraordinaire pour y déposer officiellement l'entente», a déclaré vendredi M. Juneau au Soleil.

Lors de la dernière séance extraordinaire du conseil, les cinq conseillers de l'équipe de l'ex-maire Marcel Corriveau avaient annoncé qu'ils s'opposeraient à l'entente en se basant sur l'étude de l'expert François Des Rosiers, qui ne recommandait pas son acceptation.

Le maire avait qualifié cette étude de «sérieux torchon», déplorant qu'elle n'analyse qu'un aspect de l'entente qu'il a négociée avec son homologue de Québec. Il a toutefois tenu à rappeler que malgré son opposition, l'expert y écrit tout de même que l'entente serait bénéfique pour sa Ville au moins pour les 15 prochaines années.

«Le rapport, même avec des hypothèses discutables, même en ne tenant pas compte du fait que les déficits d'agglomération ne seraient plus absorbés par Saint-Augustin avec la nouvelle entente et même en ne considérant pas plusieurs aspects de l'entente, démontre malgré tout que la nouvelle entente est avantageuse... jusqu'en 2030!» a-t-il affirmé dans un communiqué vendredi.

Économies

Le rapport de M. Des Rosiers indique en effet que près de 24 millions $ seraient économisés d'ici 2030 en vertu de la nouvelle entente, mais que la tendance s'inverserait par la suite selon lui.

«En considérant seulement les montants auxquels le consultant arrive pour les trois prochaines années, c'est près de 4% d'augmentation de taxes annuellement qui pourraient être économisés. Les prévisions présentées lors du dernier budget pourraient ainsi être ramenées à des augmentations annuelles de l'ordre de 1 % à 2 % en lieu et place des 4 % à 5 % annoncés.»

Ce sont ces économies qui permettraient la diminution de la hausse de taxes que le maire promet de soumettre au conseil si les autres élus acceptent l'entente. «Les citoyens pourraient ainsi voir une correction à la baisse s'appliquer sur les deux versements de taxes à venir au cours de 2016», résume le maire, invitant les conseillers à prioriser l'intérêt des citoyens en adoptant l'entente.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer