Centre Durocher: la Ville aurait gonflé les coûts de rénovation, selon un comité de citoyens

Le Comité des citoyens du quartier Saint-Sauveur s'oppose... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le Comité des citoyens du quartier Saint-Sauveur s'oppose à la démolition du Centre Durocher et souhaiterait le voir transformé en maison de la culture.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Le Comité des citoyens du quartier Saint-Sauveur accuse la Ville de Québec d'avoir gonflé de 13 millions $ la facture des coûts de rénovation du Centre Durocher et réclame un moratoire sur la démolition du bâtiment.

Le Comité base ses accusations sur l'analyse réalisée en 2010 par la Ville de Québec concernant l'agrandissement et le réaménagement du Centre Durocher, obtenue grâce à une demande de révision soumise à la Commission d'accès à l'information.

«Alors que depuis 2013, l'équipe Labeaume clame haut et fort que c'est l'amiante qui est responsable des coûts de rénovation de 24 millions $, il s'avère qu'au contraire, l'analyse de la Ville ne considère aucunement quelque étude de contamination que ce soit», a déclaré le président du conseil d'administration du Comité, Nicol Tremblay, en conférence de presse vendredi.

Ajouter un étage

Le sommaire des coûts du projet permet en effet de constater que des 24 millions $ avancés par l'étude, 13 millions $ sont attribuables au fait que la Ville ait voulu ajouter un étage au bâtiment actuel alors que seulement 11 millions $ étaient attribuables au réaménagement.

«Depuis 2013, la population du quartier doute des chiffres avancés par le maire Labeaume et la conseillère Chantal Gilbert. Nous en avons maintenant la preuve : ça n'a rien à voir avec l'amiante», indique Éric Martin, animateur-coordonnateur du Comité.

«Ce nouvel élément au dossier du Centre Durocher révèle au grand jour l'utilisation de la désinformation par le maire Labeaume, qui, sans ambiguïté, répétait encore lors de la séance du conseil de ville du 7 décembre que le Centre Durocher avait de grands problèmes d'amiante et que c'était un édifice fini», poursuit M. Martin.

Moins cher

Nicol Tremblay concède qu'il y a «probablement de l'amiante» dans le Centre Durocher comme dans plusieurs autres édifices publics, mais estime que le coût d'enlèvement serait bien moins élevé que ce que laisse entendre la Ville de Québec. «Les gens qu'on a consultés nous disent que c'est une affaire de 400 000 $.»

Le Comité des citoyens du quartier Saint-Sauveur souhaiterait voir le Centre Durocher transformé en maison de la culture alors que la Ville de Québec souhaite le démolir pour y construire des logements sociaux.

«Nous sommes pour le logement social, mais pas au prix de démolir un édifice public. Nous avons proposé à la Ville de Québec d'en bâtir sur le stationnement de l'autre côté de la rue Saint-Vallier, mais les élus ne veulent pas», conclut M. Martin.

Sauvetage du centre: Labeaume ferme la porte à double tour

En mêlée de presse au Centre des congrès, le maire Régis Labeaume a encore une fois fermé la porte à une intervention de la Ville pour sauver le Centre Durocher. «La réflexion est terminée : il y a de l'amiante, et ça coûte cher. Il y a toujours des apprentis sorciers qui vont dire qu'on sait pas ce qu'on dit», a indiqué le maire de Québec, visiblement irrité par la contestation citoyenne. D'ailleurs, la Ville de Québec n'est pas propriétaire du Centre Durocher. «Les gens viennent me voir pour me parler du Centre Durocher, mais c'est pas nous, les propriétaires. Allez voir les propriétaires», a ajouté M. Labeaume.  Jean-Michel Poirier

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer