Gilles Lehouillier, apprenti canoteur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le cadran a sonné à 5h30 samedi matin pour le maire de Lévis, Gilles Lehouillier. Non pas pour le travail, mais plutôt pour un entraînement en prévision de la course en canot du Carnaval de Québec.

Huit heures. Le maire arrive au débarcadère de la Rivière Saint-Charles situé sur la rue de L'Estuaire, en basse-ville. La température ressentie : - 15 °C. Difficile de rester sur place avec le vent froid. Alors que ses coéquipiers préparent l'embarcation, M. Lehouillier enfile le reste de son équipement pour braver les glaces du fleuve Saint-Laurent. Durant ce temps, plusieurs autres équipes partent sur la rivière.

Il s'agit du deuxième entraînement sur glace pour le nouveau canoteur de 62 ans. Et pour ceux qui pensent qu'il fait ça seulement pour participer à l'activité, détrompez-vous! «Je suis là pour gagner», tranche-t-il, quelques minutes avant de prendre le large, vers 9h.

Avant le mois de décembre, le maire de Lévis ne possédait aucune expérience en canot à glace. Les dernières semaines ont d'ailleurs été très éprouvantes physiquement.

«Depuis le 15 décembre, c'est deux heures à deux heures et demie d'entraînement par jour. Une heure de ski de fond et une heure en salle. Ce qui fait que maintenant, je suis un peu plus en forme. J'ai déjà perdu cinq livres», se réjouit celui qui a déjà traversé le Canada à vélo. «C'est beaucoup plus exigeant l'entraînement pour le canot à glace [que celui pour le vélo]. C'est plus intensif. C'est à fond la caisse.»

D'ailleurs, après sa sortie sur le fleuve de la semaine dernière, M. Lehouillier a engagé un entraîneur personnel. «Je me suis aperçu que mon entraînement était plus pour le vélo. J'ai alors demandé à mon entraîneur de me développer des exercices pour le canot à glace. Après mon premier essai, je lui ai dit que je n'allais pas être capable de réussir. Il m'a dit : "Je m'en fous que tu ne sois pas capable de les réussir maintenant. L'important c'est que tu sois capable de les réussir d'ici le 7 février"», raconte le maire.

Et pourquoi avoir décidé de participer à une telle aventure? «Pour développer de saines habitudes de vie, j'ai besoin de défi. [...] C'est Thierry Durant [un coéquipier] qui est venu me voir en disant : "On fait la course en canot et nous avons besoin d'un coéquipier. Êtes-vous prêt à embarquer?" Alors moi, au lieu de réfléchir, j'ai dit oui. Et j'ai dit oui, car j'avais besoin d'une remise en forme, et que je cherchais justement le moyen pour me motiver.»

Invitation à participer

Lorsqu'il a accepté le contrat, M. Lehouillier assure ne pas l'avoir fait seulement pour aider le Carnaval, qui a souvent été contraint d'écrire ses bilans au crayon rouge au cours des dernières années.

«Ce n'était pas l'objectif premier. Mais tant mieux si cela donne un coup de main. [...] Pour nous, c'est sûr que c'est une invitation à la population pour participer», affirme celui qui croit toujours que la fête hivernale a sa place. «Je pense qu'à Québec, il va toujours y avoir de la place pour une fête hivernale. C'est notre seule grande fête. Ce qu'on dit aux gens, c'est participez à votre façon, mais l'hiver au Québec, c'est plus intéressant qu'on pense».

L'équipe de M. Lehouillier est composée de huit membres. Cinq d'entre eux ont participé à l'entraînement de samedi matin. Et comment se comporte le maire sur la glace? «C'est un gars de défi et de compétition. M. Lehouillier prend cela très à coeur. Il n'a pas cassé physiquement à la dernière pratique, et il avait un bon coup de rame. Il a le potentiel pour être un vrai canoteur», juge M. Durant.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer