Un Nouvel An «au-delà des attentes»

La Grande Allée brillait de milles feux pour... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

La Grande Allée brillait de milles feux pour la Saint-Sylvestre.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le succès du party du Nouvel An sur la Grande Allée a «complètement dépassé» les attentes des ses organisateurs, selon le président d'Action promotion Grande Allée, André Verreault.

Bien qu'il ne dispose de chiffres exacts pour l'imposante foule qui s'est massée devant la scène du Parc de la Francophonie et sur la Grande Allée pour défoncer l'année en compagnie du DJ français Tchami, André Verreault est formel : la marque de 65 000 spectateurs atteinte l'an dernier a largement été dépassée.

«On s'attendait à avoir plus de monde, mais ça a été complètement au dessus de nos attentes. Le site, qui était plus grand que l'an dernier, était rempli et la foule montait jusqu'au Concorde sur la Grande Allée.»

Lui-même présent, le maire Régis Labeaume était ravi du succès l'évènement mis en place en 2012, selon son attaché de presse, Paul-Christian Nolin. «Sans même avoir le nombre exact de spectateurs, sur place on sentait que c'était un succès», a expliqué ce dernier.

La Ville est particulièrement contente du nombre grandissant de touristes, du Québec et d'ailleurs, qui choisissent la Grande Allée pour fêter le Nouvel An. «Quand on a lancé l'évènement il y a quelques années, notre volonté était de faire de Québec une destination par excellence pour défoncer l'année. New York avait déjà réussi ça et je pense qu'on a maintenant un produit qui attire les foules à Québec», s'est réjoui l'attaché de presse du maire.

Selon lui, ce succès s'inscrit également dans la stratégie touristique mise en place il y a quelques années, à Québec, visant à mettre en valeur l'hiver dans la Capitale-Nationale.

Les plus grands gagnants de la popularité grandissante de party du Jour de l'An sont probablement les hôteliers et les restaurateurs. Et pas seulement ceux de la Grande Allée, selon André Verreault. «C'est sûr que les terrasses ont été pleines toute la semaine sur Grande Allée, mais on pense que les retombées se font dans des hôtels et restaurants partout à Québec. J'ai parlé à un restaurateur, ce matin, qui était ravi de l'achalandage des derniers jours.»

Bien que des projets soient dans l'air pour 2016, notamment augmenter l'offre d'activités, en ville, dans les jours précédents l'évènement du Nouvel An, M. Verreault ne veut pas s'avancer tout de suite sur des prédictions. C'est que le contrat le liant à la Ville est à renégocier, ayant échu à la fin de 2015.

Bien que la Ville tienne laisser la poussière retombée avant de s'assoir avec l'organisateur, Paul-Christian Nolin ne semble pas s'inquiéter pour la pérennité de l'évènement. «C'est certain que le pari est réussi. Il faut lever notre chapeau aux organisateurs, mais surtout à la population, qui répond présente.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer