Un drone dans le ciel du Vieux-Limoilou

La portion de la 3e Avenue illuminée par... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

La portion de la 3e Avenue illuminée par des éclairages spéciaux servira de décor pour une vidéo tournée à l'aide d'un drone.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les résidents de la 3e Avenue auront droit à un spectacle peu commun, dimanche soir, alors qu'un drone sera utilisé pour capter des images du parcours lumineux installé sur l'artère commerciale.

La Société de développement commercial (SDC) Limoilou met le paquet pour mettre en valeur le coeur du Vieux-Limoilou. Son directeur général, Sébastien Chamberland, a eu l'idée «un peu folle» de créer une vidéo promotionnelle à l'aide d'un drone.

«À la dernière minute», a-t-il raconté au Soleil, ce dernier a fait appel à Phenix Film, spécialisée en tournages du genre. La jeune firme, créée il y a seulement neuf mois, a notamment été mise à profit pour produire des images saisissantes de l'intérieur du Centre Vidéotron.

Pas simple

L'équipe de Phenix Film aura deux heures, de 22h à minuit, pour collecter son matériel. La 3e Avenue sera fermée à la circulation durant toute l'opération, entre la 4e Rue et la 13e Rue. Cette portion de la 3e Avenue, illuminée par des éclairages spéciaux installés durant la période des Fêtes, servira de décor pour le clip.

N'utilise pas un drone qui veut, surtout pas en milieu urbain. Pour réaliser le projet, la SDC Limoilou et Phenix Film ont dû obtenir des autorisations du Bureau touristique et des grands événements de la Ville de Québec, de NavCanada et du Service de police de Québec.

«On nous exige de barrer la rue au complet. Toutes les rues et les trottoirs seront barrés. Les gens qui ne sont pas impliqués dans le tournage n'ont pas le droit d'être sur le site», a résumé David Paré, cofondateur de Phenix Film. Seuls lui, son partenaire Steve Renaud et une équipe de bénévoles pourront sillonner la 3e Avenue. Et si des résidents veulent rentrer chez eux? «Ils vont devoir attendre.» Des tracts ont été distribués ces derniers jours chez les citoyens affectés.

Les bénévoles serviront à la fois de figurants et de responsables de la sécurité. Ils seront postés aux intersections où des passants pourraient surgir. Les volontaires auront à accepter un certain risque en s'impliquant dans la zone de vol.

«Les bénévoles vont signer une décharge», a précisé M. Paré, ce qui signifie qu'ils acceptent d'être exposés à un certain danger. Phenix Film est cependant obligée d'avoir en main une assurance en responsabilité civile pour procéder au tournage.

Si une personne refusait de s'arrêter et entrait dans le périmètre interdit, David Paré et Steve Renaud n'auraient d'autre choix que d'immobiliser leur drone «si ça compromet la sécurité de cette personne-là». Et en seulement deux heures, ils ne pourront se permettre de le faire très souvent.

La Ville de Québec a confirmé au Soleil que la SDC Limoilou avait toutes les autorisations en sa possession pour aller de l'avant.

Partager

À lire aussi

  • Québec et Limoilou à vol de drone

    La capitale

    Québec et Limoilou à vol de drone

    La ville de Québec a été captée sous un tout nouvel angle par un drone survolant le quartier Limoilou, le 20 décembre. Le Soleil en a obtenu... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer