Hausse de 4,9% des taxes à Saint-Augustin

Le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau, n'a pas... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau, n'a pas tenté de justifier les agissements de ses prédécesseurs, parmi lesquels plusieurs conseillers qui siègent encore au conseil.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Après avoir subi une hausse de leur compte de taxes de 25% l'an dernier, les résidents de Saint-Augustin-de-Desmaures le verront augmenter à nouveau de 4,9% en 2016. Une hausse qui aurait pu être moindre si le conseil avait accepté de signer l'entente pour régler le dossier de la quote-part d'agglomération, selon le maire Sylvain Juneau.

Pour une maison unifamiliale de valeur moyenne de 359 528 $ en 2016, le compte de taxes sera de 3 967 $ alors qu'il était de 3 781 $ l'an dernier, un bond de 186 $. Le taux de taxation passe de 1,0081 $ à 0,9787 $ du 100 $ d'évaluation dans le secteur résidentiel, de 3,8048 à 3,5931 $ dans le secteur industriel et de 3,9931 à 3,5992 $ dans le secteur commercial pour compenser la hausse importante du rôle d'évaluation.

« Si l'entente sur la quote-part avait été ratifiée, nous aurions eu la possibilité de ramener la hausse jusqu'à 1,6% ou même 1,55% », prétend le maire, qui a négocié l'entente avec son homologue de Québec, Régis Labeaume.

Il évalue à 1,34 million $ la somme qui serait récupérée par la signature de l'entente. « On n'aurait plus à payer 800 000 $ comme provision pour un éventuel déficit, car on ne paierait pas le déficit de l'agglo. Il y a aussi les frais d'avocats et de juricomptable liés à la poursuite, qui s'élèvent à 265 000 $ cette année, qui disparaîtraient », avance le maire.

Les cinq conseillers opposés au maire ont toutefois préféré déléguer François Des Rosiers, professeur titulaire au département de finance, assurance et immobilier de l'Université Laval, pour qu'il détermine d'ici le 29 janvier si l'entente est bonne pour les citoyens de Saint-Augustin avant d'en autoriser la signature.

Service de la dette

De 54 115 656 $ qu'il était en 2015, le budget de Saint-Augustin grimpera à 58 260 953 $ en 2016. La capitalisation de 76 millions $ de règlements d'emprunt temporaires en l'espace d'environ un an explique en partie cette augmentation, représentant à elle seule une hausse de 3,9 millions $ sur le budget total de 58 260 953 $.

La Ville paie maintenant capital et intérêt sur une part de 46 millions $ de cette somme et commencera dès 2016 à payer les intérêts sur les 30 millions restants. Le service de la dette représentera ainsi 20% du budget de la Ville comparativement à 13,5% cette année.

« C'est épouvantable. C'est la dèche et on essaie de s'en sortir. Par le passé, on a fait des immobilisations en quantité industrielle », a déclaré le maire au sujet de la dette de 114 millions $ de la Ville lors d'une rencontre avec les médias avant la présentation du budget.

« Notre dette est à peu près 10% de celle de Québec, mais on n'a que 4,2% de la population de Québec. On a la moitié de la population de Rimouski, mais le double de leur dette. On a peut-être essayé d'être aussi gros que Québec... »

Rationalisation

L'exercice de rationalisation effectué cet automne, alors que 25 employés ont été mis à pied, n'a pas été suffisant pour compenser cette hausse du service de la dette. Les dépenses ont diminué dans presque tous les départements, notamment les loisirs dont le budget a chuté de 1,8 million $.

Quant à la quote-part versée à l'agglomération de Québec, qui passe de 25 034 936 $ à 25 692 888 $, elle représente toujours le poste de dépense le plus important avec 44% du budget total.

Au chapitre des revenus, la Ville prévoit une hausse de près de 11% de ses revenus de taxes en 2016 en raison notamment de trois tours de 100 condominiums évaluées à 50 millions $ chacune qui n'étaient pas encore comptabilisées. Un surplus d'environ 800 000 $ qui devrait être dégagé en 2015 a aussi été affecté aux prévisions budgétaires 2016.

Pas de répit avant 2020

Selon les projections du maire Sylvain Juneau, les citoyens de Saint-Augustin-de-Desmaures doivent se préparer à subir des hausses de taxes de l'ordre de 5% par année en 2017, 2018 et 2019 pour venir à bout de la dette galopante accumulée au fil des dernières années.

La hausse serait ensuite limitée à 2,59% en 2020, puis 2,77% en 2021. « C'est quand même mieux qu'un autre coup de 20 ou 25% cette année. On se donne cinq ans pour se sortir un peu plus hors de l'eau », a résumé le maire Sylvain Juneau, précisant toutefois que les hausses des prochaines années pouvaient être moindres. « Ce sont des projections très conservatrices », a-t-il indiqué.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer