Pas d'Expo Québec l'été prochain, évoque Labeaume

Régis Labeaume a indiqué lundi qu'on saura à... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Régis Labeaume a indiqué lundi qu'on saura à la fin janvier s'il y aura une présentation d'Expo Québec cet été.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il pourrait ne pas y avoir d'Expo Québec du tout cet été. Régis Labeaume a évoqué lundi la possibilité d'une année sans cette fête foraine, ce qui serait une première en 105 ans.

«Est-ce qu'il y en aura un en août-septembre? On verra», a lancé le maire de Québec en comité plénier sur l'analyse du budget d'ExpoCité lundi matin à l'hôtel de ville.

«Souhaitons qu'il y en ait un, mais le plus important est qu'on travaille sur cette activité à long terme», a-t-il ajouté.

On savait déjà que la formule traditionnelle des deux semaines d'Expo Québec était enterrée depuis que la Ville de Québec a lancé en novembre un appel d'intérêt aux entreprises privées. L'administration Labeaume leur demande des idées pour prendre en charge l'animation du site où se trouve maintenant le Centre Vidéotron. Les firmes intéressées avaient toute la liberté quant au concept et à la durée de l'événement revu et corrigé.

Cet appel d'intérêt, qui se termine mardi, précisait l'organisation des années 2016 et 2017 d'Expo Québec. 

Or, voilà que M. Labeaume a annoncé qu'on saura à la fin janvier s'il y aura une présentation d'Expo Québec cet été. «Ce serait présomptueux au moment où on se parle parce qu'on n'a pas eu les propositions. Tout est possible», a précisé le maire en mêlée de presse après la séance du comité plénier. Incluant la possibilité de prendre une année de pause complète avant de revenir avec une refonte «solide». «Oui, il peut y en avoir. Ou non. Ce qu'il faut est que dans deux ans, il y a un Expo Québec, mais un solide. Il faut faire en sorte que cet événement perdure.»

On a aussi appris mardi que huit entreprises se sont montrées intéressées à prendre la relève d'ExpoCité alors qu'elles ont participé à une visite du site, l'une des étapes du processus d'appel d'intérêt.

Questionné après sa présentation aux élus en comité plénier, le directeur général d'ExpoCité, Raynald Bernard, préfère attendre avant de se prononcer sur le sort d'Expo Québec 2016. «C'est spéculatif. Laissons le processus prendre sa place et laissons la chance au comité de faire l'évaluation des propositions», a-t-il indiqué.

«Révolution» ou «mise à mort» d'ExpoCité

Outre les changements en profondeur pour l'avenir d'Expo Québec, l'analyse du budget d'ExpoCité a permis à Régis Labeaume de faire le point sur les changements à venir dans cette organisation.

«L'année prochaine, à la même date, il va y avoir eu une révolution à ExpoCité», a lancé M. Labeaume. Une année 2016 qui en sera une de «mutation» pour l'organisation au budget de 8,6 millions $.

Vrai que la liste de nouveautés à venir est longue. Un appel d'intérêt est en cours jusqu'à la fin janvier pour la gestion d'un marché public prévu dans le Pavillon du commerce dès 2017. La mise en fonction du système électronique des stationnements et l'entente avec le Centre des congrès pour la vente et la promotion des activités du Centre de foires aboutiront aussi dans les prochains mois.

«Après ça, on se questionnera sur ce qui reste d'administration à ExpoCité. Je pense qu'à la fin de l'année, on aura beaucoup de réponses là-dessus», a dit M. Labeaume.

La démolition de l'Espace K et la construction de la place Jean-Béliveau sont aussi au menu ces deux prochaines années.

Autant de changements et la volonté de sous-traiter «le plus d'activités possible» font conclure au chef de l'opposition, Paul Shoiry, que l'année 2016 sera celle de «la mise à mort d'ExpoCité».

Une expression réfutée par le maire Labeaume qui parle plutôt de véritable «renaissance» du site après un tel grand ménage dans sa gestion.

Prochaines étapes à ExpoCité

Refonte du concept d'Expo Québec après un appel aux firmes privées

Fin de l'appel d'intérêt aujourd'hui. Analyse des dossiers pour décision fin janvier.

Prise de connaissance des idées des organisations privées pour le futur marché public prévu en 2017

Appel d'intérêt lancé en octobre, se termine le 2 février.

Mise en fonction du système électronique des stationnements 

Confirmation de l'entente avec le Centre des congrès pour la promotion du Centre de foires 

Démolition du pavillon Espace K 

Aménagement d'un parc avec jeux pour les enfants

Aménagement de la place Jean-Béliveau 

Inauguration de l'oeuvre d'art public à 1,125 million $

Concours toujours en cours

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer