Saint-Augustin: Dussault vise un siège de conseiller

Éric Dussault était candidat à la mairie de... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Éric Dussault était candidat à la mairie de Saint-Augustin-de-Desmaures lors de l'élection de juin dernier.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après avoir brigué la mairie de Saint-Augustin-de-Desmaures, Éric Dussault vise maintenant la chaise laissée vacante après le départ de la conseillère municipale Marie-Julie Cossette, a appris Le Soleil.

Lundi, le conseil municipal va prendre acte de la démission de la conseillère du district du Lac. C'est du moins ce qui est prévu à l'ordre du jour de sa séance extraordinaire. Par la suite, au cours des prochains mois, une élection partielle va être déclenchée à Saint-Augustin.

Au début du mois de décembre, Le Soleil révélait que Mme Cossette n'avait assisté qu'à 8 des 27 séances du conseil en 2015. Et que malgré ses nombreuses absences, elle touchait tout de même son plein salaire, d'environ 24 000 $. Sa dernière présence remontait au 8 juillet dernier.

Pour M. Dussault, il s'agira d'un deuxième bras de fer en un peu moins d'un an. Au mois de juin, il avait récolté 13,81 % des votes pour le poste à la mairie, qui avait été remporté par Sylvain Juneau, avec 34,32 % des suffrages. Deux autres candidats étaient aussi dans la course, soit Sylvie Asselin (32,32 %) et Jean-François Dufour (18,66 %).

Malgré la défaite, l'homme d'affaires, copropriétaire de l'entreprise familiale Freins Alco, affirme avoir adoré sa première expérience en politique, ce qui lui a donné le «goût» de continuer.

«Au lendemain de la course à la mairie, je disais déjà que j'allais être sur la ligne de départ à l'automne 2017, sinon avant, s'il y avait des changements», raconte-t-il. Et comment voyez-vous vos prochaines élections? «Je vais continuer sur la même lancée qu'au poste pour la mairie. Je vais faire campagne sur le fait que la Ville de Saint-Augustin doit assainir ses propres finances et doit faire le ménage dans sa cour [...] Ça prend des gens ordinaires qui vont ramener les pendules à l'heure et qui vont travailler pour la population.»

Favoriser la discussion

M. Dussault estime qu'il va pouvoir notamment servir de «pont» entre certains conseillers et le maire Sylvain Juneau, qui sont à couteaux tirés depuis quelque temps. «Les deux ont de bons côtés. Lorsque l'on regarde les chiffres, l'ancien conseil a visiblement des torts. Il y a énormément de travail à faire chez nous. Les discussions entre les conseillers et le maire sont parfois très corsées. Je pense que je serais probablement capable de faire la part des choses entre les deux et de rapprocher le conseil actuel de M. Juneau. J'ai une bonne relation avec les deux», assure celui qui réside dans le district du Lac.

M. Dussault ajoute que sa connaissance du milieu et des problématiques sont aussi un atout. «J'ai quelques dossiers que j'aimerais faire avancer autour du lac. J'aimerais entre autres travailler sur le fait que des propriétaires de terrains ont perdu leur droit de bâtir. Il y a des normes sévères. Je pense qu'il faudrait faire preuve d'un petit peu plus de flexibilité. Ce n'est toutefois pas un dossier prioritaire, j'ai d'autres dossiers plus importants», conclut-il.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer