PPU: des citoyens de Sillery demandent une dernière consultation

Les représentants de l'Alliance pour la sauvegarde du... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Les représentants de l'Alliance pour la sauvegarde du site patrimonial de Sillery ont rencontré les médias mercredi matin pour exposer leur point de vue et exiger une dernière série de consultations.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'Alliance pour la sauvegarde du site patrimonial de Sillery s'attend à ce que la Ville de Québec consulte encore une fois les citoyens avant d'adopter le programme particulier d'urbanisme (PPU) qui régira le développement du secteur pour les prochaines années.

En conférence de presse mercredi matin, ses représentants ont critiqué l'adoption imminente du PPU, qui permet la construction résidentielle sur une partie des grands domaines religieux du site patrimonial de Sillery. Ils ont réclamé officiellement une nouvelle série de consultations.

Julie Lemieux, vice-présidente du comité exécutif responsable de la culture, du patrimoine et de l'aménagement du territoire, a indiqué mardi que la version définitive du document serait rendue publique la semaine prochaine, puis entérinée par le conseil municipal le 21 décembre.

Pour l'Alliance, qui rassemble des individus et des groupes férus de patrimoine, c'est un «bris de promesse». «Les citoyens avaient compris qu'on leur représenterait un document plus défini et non pas définitif», a insisté Johanne Elsener, présidente d'Héritage Québec.

À ses côtés, Louis Vallée, président de la Société d'histoire de Sillery, en voulait pour preuve une déclaration de Mme Lemieux à Radio-Canada après les deux séances de consultation du mois de juin. Elle y affirmait que le PPU serait «représenté» aux citoyens, mais n'a jamais utilisé le verbe consulter.

«C'est un PPU dans un site patrimonial, c'est du jamais-vu. Alors, les citoyens s'attendaient à ce qu'il y ait une discussion. Enfin, c'est comme ça que ça a été compris», a renchéri Julie Lacroix, porte-parole de l'Alliance.

Règles respectées, dit la conseillère

La conseillère municipale Julie Lemieux a répété mercredi que l'heure n'était plus à la consultation : «Nous avons respecté toutes les règles en matière de consultations publiques et tout fait selon les normes. Nous avons bien entendu ce que les gens avaient à dire lors des deux séances de consultations et nous en avons pris acte.»

L'administration Labeaume considère que même la présentation de la semaine prochaine n'était pas une obligation, «mais nous jugeons nécessaire de le faire pour bien expliquer nos décisions», a souligné Mme Lemieux.

Partager

À lire aussi

  • 60 modifications au PPU de Sillery

    La Capitale

    60 modifications au PPU de Sillery

    La Ville de Québec a apporté 60 modifications au Programme particulier d'urbanisme (PPU) du site patrimonial de Sillery, présenté dans sa version... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer