Divers éléments du budget 2016 de Québec

La cure de jouvence de la côte de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

La cure de jouvence de la côte de Sillery devrait finalement être terminée l'an prochain.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Prise 3 pour la côte de Sillery

La cure de jouvence de la côte de Sillery devrait finalement être terminée l'an prochain. Après avoir retapé la chaussée et le sous-sol de la partie supérieure de la côte en 2013, l'administration Labeaume a repoussé les travaux prévus dans la section du bas l'année d'après afin de permettre au gouvernement fédéral de travailler dans la côte Gilmour sans nuire démesurément à la circulation. En 2015, le projet a de nouveau été mis sur la glace afin d'harmoniser les plans avec ceux de la promenade Samuel-De Champlain. En 2016, le chantier redémarre avec la reconstruction du mur de soutènement, l'enfouissement des fils électriques et la réfection des infrastructures souterraines et de surface.  

5,5 M$ pour le marché public

Le marché du Vieux Port de Quebec... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 3.0

Agrandir

Le marché du Vieux Port de Quebec

Le Soleil, Patrice Laroche

Il y a toujours une petite place pour le marché public dans le plan triennal d'immobilisations, mais règle générale, les projets ne se concrétisent pas. Cette fois, l'administration Labeaume réserve 5,5 millions $ à dépenser en 2016 et 2017 pour déménager le marché public du Vieux-Port sur le site d'ExpoCité. «La vision dégagée est celle d'un marché public attractif, animé toute l'année, où la clientèle pourra vivre une expérience authentique, en contact direct avec les meilleurs producteurs agricoles du Québec et de la région», peut-on lire. Une somme de 485 000 $ est également prévue pour le déménagement du marché public de -Sainte-Foy de l'autre côté de l'avenue Roland-Beaudin.  

Maintenant 5025 employés à la Ville de Québec

Un col bleu de la Ville de Québec... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet) - image 5.0

Agrandir

Un col bleu de la Ville de Québec en plein travail

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

La Ville de Québec comptera l'équivalent de 5025 employés à temps plein en 2016. C'est une légère hausse de 10 postes par rapport à cette année. La règle d'un poste aboli par trois départs à la retraite prévaut toujours, mais l'administration municipale a absorbé les 46 emplois à l'incinérateur et 10 autres provenant de l'abolition des CLD, ce qui gonfle les statistiques. Le maire Régis Labeaume s'est félicité d'avoir éliminé 720 postes depuis son élection en 2008. Parallèlement, il calcule que la productivité des employés a augmenté de 35 % grâce à la réorganisation du travail et à la méthode du «lean management». Selon M. Labeaume, les abolitions de postes ont eu un «impact zéro» sur la qualité des services.

Un bâtiment d'accueil à la base de plein air

Les services sanitaires seront raccordés au réseau d'égout... (Photothèque Le Soleil) - image 7.0

Agrandir

Les services sanitaires seront raccordés au réseau d'égout de la Ville afin d'éviter tout déversement dans le plan d'eau.

Photothèque Le Soleil

Il y aura plus de marteaux que de pédalos à la base de plein air de Sainte-Foy en 2017. La Ville de Québec débloque 5,9 millions $ pour construire un nouveau bâtiment d'accueil du côté sud du lac Laberge. Les services sanitaires seront raccordés au réseau d'égout de la Ville afin d'éviter tout déversement dans le plan d'eau. Des terrains de volleyball de plage seront aménagés. Annoncé en 2009, le projet de plage pouvant accueillir jusqu'à 1200 personnes revient sur le tapis. Le concept et les coûts seront mis à jour pour 300 000 $. Avec ce montant, la Ville veut aussi étudier la possibilité de fusionner les deux lacs pour une meilleure circulation et donc une meilleure qualité de l'eau à long terme.

Le budget dans le journal

Fait étonnant pour un budget municipal, son contenu s'est intégralement retrouvé dans le journal Le Devoir dès lundi matin. Régis Labeaume n'a pas caché son irritation à voir ainsi l'exercice budgétaire élaboré dans le plus grand secret se retrouver dans un média alors qu'il était dévoilé lundi matin. «On va faire ce qu'on a à faire», a-t-il lancé lorsque questionné sur le sujet. Le maire de Québec n'a toutefois pas précisé à quel point il allait chercher à savoir d'où venait la fuite. Au fédéral et au provincial, on craint comme la peste tout dévoilement dans les médias d'éléments des budgets avant leur présentation officielle puisqu'ils pourraient avoir une implication sur la fiscalité et les marchés. Un tel document municipal n'a toutefois pas autant de conséquences.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer