Conseillère de Saint-Augustin présente à 30 %, payée à 100 %

La conseillère Marie-Julie Cossette a raté 19 des... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

La conseillère Marie-Julie Cossette a raté 19 des 27 séances du conseil municipal en 2015.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Une conseillère municipale de Saint-Augustin-de-Desmaures qui n'a assisté qu'à 30 % des séances du conseil cette année continue toutefois de recevoir sa pleine rémunération grâce à des résolutions votées par le conseil.

Marie-Julie Cossette, conseillère du district du Lac, a en effet raté 19 des 27 séances du conseil en 2015. En fait, la séance du 8 juillet est la dernière où l'on a pu la voir assise à la table du conseil.

Selon ses collègues Denis Côté et Louis Potvin, une commotion cérébrale subie lors d'un accident de ski l'hiver dernier expliquerait son absence. Seules des résolutions votées par le conseil en mars et en septembre lui ont permis d'éviter de perdre son siège, qui serait autrement retourné en élection en raison de cette absence prolongée. 

L'article 317 de la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités stipule en effet que le mandat d'un membre du conseil qui fait défaut d'assister aux séances du conseil pendant 90 jours consécutifs prend fin à la clôture de la première séance qui suit l'expiration de cette période, à moins que le membre n'y assiste.

L'absence de la conseillère commence d'ailleurs à faire jaser, le citoyen Jean-Guy Lafrance ayant demandé mardi au Conseil pourquoi Mme Cossette était absente alors qu'elle était présente à son travail de directrice adjointe à la direction du service à la clientèle de l'assurance collective chez SSQ Groupe Financier. «Est-ce parce qu'elle a peur de se faire huer?» a-t-il demandé. «Le conseil a jugé qu'elle avait un motif sérieux de s'absenter», a répondu le maire Sylvain Juneau.

Plein salaire

Élue pour la première fois en 2005 au sein du parti refusionniste Ensemble Saint-Augustin-Québec pour ensuite joindre le parti Horizon Saint-Augustin de l'ex-maire Marcel Corriveau, Mme Cossette continue, malgré ses absences répétées, de toucher son plein salaire.

La conseillère recevra ainsi près de plus de 18 000 $ cette année, à savoir un salaire de base de 12 046 $ et 6 025 $ à titre d'allocation non imposable. Elle devrait aussi recevoir 1 956 $ pour chacun des trois comités auxquels elle est réputée siéger, mais ses collègues Côté et Potvin ont assuré au Soleil qu'elle ne touchait pas cette somme.

Raisons valables

«Elle demeure rémunérée car le conseil a jugé qu'elle avait des raisons valables d'être absente», a expliqué au Soleil la conseillère du district Portneuf, France Hamel, elle aussi membre d'Horizon Saint-Augustin, refusant toutefois de spéculer quant à la date du retour de sa collègue autour de la table.

«On a accepté qu'elle soit absente pour des raisons valables, mais on ne sait pas si elle reviendra à court terme. Ça lui appartient à elle», poursuit Mme Hamel. 

Quant à la principale intéressée, jointe à son travail, elle a refusé de répondre aux questions du Soleil. «Je ne veux pas commenter», a-t-elle simplement laissé tomber avant de raccrocher.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer