Expo Québec: Bussières ne croit pas au «sauveur»

L'organisation d'Expo Québec à une organisation externe n'est... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'organisation d'Expo Québec à une organisation externe n'est pas une bonne idée aux yeux de l'opposition à l'hôtel de ville.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La volonté de la Ville de Québec de confier l'organisation d'Expo Québec à une organisation externe n'est pas une bonne idée aux yeux de l'opposition à l'hôtel de ville.

«Là, on cherche une entreprise qui va sauver la situation quand ExpoCité n'est pas capable de fournir le projet d'animation pour les familles», a dénoncé le conseiller de Démocratie Québec, Yvon Bussières. 

L'élu de l'opposition réagissait à l'appel d'intérêt lancé vendredi par la Ville de Québec. Après des années plus que décevantes aux guichets et une sérieuse remise en question de la fête foraine centenaire, l'administration cherche des propositions pour «le développement et l'exploitation d'une fête estivale sur le site d'ExpoCité».

Les entreprises intéressées ont jusqu'au 15 décembre pour soumettre leurs idées.

«À l'issue de cet avis d'appel d'intérêt, un ou plusieurs concepts pourront être retenus», précise la Ville dans l'appel d'intérêt.

Yvon Bussières doute particulièrement de la durée de l'événement. Laissé à la discrétion d'un éventuel promoteur, elle pourrait durer tout l'été. Ce qu'il craint. «Si ça ne fonctionne pas sur deux semaines, c'est un gros risque de vouloir faire fonctionner ça sur deux mois», a illustré l'élu.

Cas différent

Ironiquement, Démocratie Québec a souvent plaidé pour que la Ville se départisse de la gestion de divers grands événements pour en être seulement partenaire au lieu de promoteur.

Pourquoi être contre le fait de confier Expo Québec à une organisation externe, alors? Le cas d'ExpoCité n'est pas la même chose, estime-t-il. «Il faut penser à la vocation du site d'ExpoCité. On a complètement démoli ce qui existait dans le passé, depuis 100 ans. J'ai l'impression qu'on s'en va vers un mandat de gestion de ces sites par quelqu'un d'autre qu'ExpoCité. Et éventuellement la dissolution du conseil d'administration d'ExpoCité», a-t-il avancé.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer