La Ville enterre Expo-Québec

L'édition 2015 aura été la dernière d'Expo Québec,... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'édition 2015 aura été la dernière d'Expo Québec, du moins comme on la connaissait.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Expo Québec ne sera pas de retour en 2016, du moins, sous sa forme actuelle. La Ville de Québec a lancé vendredi un «appel d'intérêt» afin d'obtenir des propositions pour «le développement et l'exploitation d'une fête estivale sur le site d'ExpoCité».

Joint par Le Soleil, le président d'ExpoCité, Vincent Dufresne, affirme qu'il s'agit de la suite logique de la «mise en place du rapport de Daniel Gélinas [déposé au mois d'avril]. Nous avons débuté avec la vision pour la place publique Jean-Béliveau, nous avons poursuivi avec l'appel de proposition pour le marché public. Et cette fois-ci, on poursuit avec l'appel de proposition pour Expo Québec», indique-t-il.

La demande, qui exclut le Centre Vidéotron, est faite pour les étés 2016 et 2017. La période de la fête estivale et la durée qu'aura cette dernière est à la discrétion du promoteur, peut-on lire dans le document. Ce qui signifie que le projet retenu ne se tiendra pas forcément aux mêmes dates qu'avait lieu Expo Québec durant l'été, soit à la fin du mois août. La dernière fête s'est d'ailleurs déroulée du 14 au 23 août.

Malgré les efforts du maire de Québec, Régis Labeaume, pour «tourner le bateau de bord» afin qu'il retrouve le chemin de la rentabilité, 2015 aura été la dernière année de la fête foraine comme on la connaît. La Ville est maintenant à la recherche d'un projet qui «vise un public large et diversifié, en privilégiant à la fois la famille». Il doit s'agir «d'un grand rassemblement estival où le jeu, la découverte, l'ambiance et l'animation occupent une place centrale dans l'expérience de la fête». De plus, «l'événement doit mettre de l'avant les talents locaux».

Les entreprises intéressées doivent déposer leurs documents au plus tard le 15 décembre 2015 à 10h30. Elles doivent posséder notamment une solide connaissance du domaine événementiel ou plusieurs années d'expérience en tant que gestionnaire d'événements. 

«À l'issue de cet avis d'appel d'intérêt, un ou plusieurs concepts pourront être retenus», précise la Ville.

Changements insuffisants

Au cours des derniers mois, M. Labeaume a souvent évoqué la nécessité d'apporter des changements majeurs au modelé d'Expo Québec. Pour la fête foraine de 2015, il disait notamment qu'il fallait revenir à la base. La tarification et la programmation ont notamment été revues, ce qui a permis à l'organisation de réaliser des profits de 160 000 $, alors que les deux éditions précédentes étaient déficitaires. Le trou était de 1,1 million $ en 2013 et de 700 000 $ en 2014.

Au mois d'août, malgré finalement une édition positive, le maire remettait tout de même en doute l'avenir d'Expo Québec. «La question qu'on se pose actuellement, c'est qu'est-ce qui peut remplacer Expo Québec?» avait-il déclaré, ajoutant avoir utilisé le rapport Gélinas pour alimenter la réflexion.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer