Le maire Juneau appelle les citoyens à l'aide

Élu en juin dernier à la suite du... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Élu en juin dernier à la suite du départ de Marcel Corriveau, le maire Juneau n'en est pas à ses premières batailles avec les conseillers municipaux, qui faisaient tous partie de l'ancienne administration.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le maire de Saint-Augustin, Sylvain Juneau, demande à ses citoyens de l'aider à faire «reculer» les cinq conseillers municipaux, qui s'apprêtent selon lui à faire un «gaspillage éhonté de fonds publics».

Dans une lettre ouverte qu'il a transmise aux résidants de Saint-Augustin dimanche, le maire leur demande d'envoyer des courriels aux différents conseillers municipaux pour les exhorter de laisser tomber leur demande d'avis juridique.

«Ils veulent un avis juridique dans le cadre de l'enquête interne menée par le directeur général depuis le 17 mars, mais on a déjà un avis juridique sur le même sujet à la Ville», explique M. Juneau lors d'un entretien téléphonique.

Selon lui, les conseillers veulent un deuxième avis, car «ils ne sont pas satisfaits des conclusions du premier». Il ne peut en dire plus sur le contenu de ce premier avis, car il n'a pas été présenté à la population. Le maire avait tenté de le rendre public à la fin septembre, mais il n'avait alors pas obtenu le quorum au conseil.

Difficultés financières

Selon M. Juneau, une telle demande pourrait coûter entre 5000 et 10 000 $, alors que la Ville nage toujours dans de grandes difficultés financières. Et ils ont le pouvoir de le faire, parce que ça fait partie de l'enquête du directeur général, et que le conseil municipal avait déjà autorisé toutes les dépenses liées à cette enquête. «C'est bar ouvert», expose M. Juneau.

Élu en juin dernier à la suite du départ de Marcel Corriveau, le maire Juneau n'en est pas à ses premières batailles avec les conseillers municipaux, qui faisaient tous partie de l'ancienne administration.

Selon lui, les citoyens ont déjà réussi à faire reculer les conseillers une première fois la semaine dernière, alors qu'ils voulaient demander un avis juridique sur les manquements possibles du maire Juneau au code d'éthique et de déontologie de la Ville. Il croit que la pression peut les faire reculer une deuxième fois.

Le maire Juneau termine sa lettre aux citoyens en écrivant : «Soyez assurés que de mon côté, les menaces de plaintes ne me feront pas reculer.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer