Vocation de l'église Saint-Jean Baptiste: du centre de jour à la zoothérapie!

  • <strong>Église Saint-Jean-Baptiste.</strong> Fermée en mai, l'église Saint-Jean-Baptiste fait présentement l'objet d'une large réflexion sur son avenir. Citoyens, responsables municipaux et maintenant étudiants en architecture y vont tous de leurs idées pour convertir l'immeuble emblématique du faubourg Saint-Jean-Baptiste dont les travaux de rénovation sont évalués à 10 millions $. (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Église Saint-Jean-Baptiste. Fermée en mai, l'église Saint-Jean-Baptiste fait présentement l'objet d'une large réflexion sur son avenir. Citoyens, responsables municipaux et maintenant étudiants en architecture y vont tous de leurs idées pour convertir l'immeuble emblématique du faubourg Saint-Jean-Baptiste dont les travaux de rénovation sont évalués à 10 millions $.

    Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 1 / 4
  • <strong>La bibliothèque Monique-Corriveau.</strong> Inaugurée à la fin de 2013, la bibliothèque Monique-Corriveau sur la route de l'Église a été largement citée comme un exemple de réussite pour la reconversion de l'ancienne église Saint-Denys-du-Plateau dans Sainte-Foy. Les architectes Dan Hanganu et Côté, Leahy, Cardas ont insufflé une dose de modernité à cette reconversion réalisée au coût de 17 millions $. (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    La bibliothèque Monique-Corriveau. Inaugurée à la fin de 2013, la bibliothèque Monique-Corriveau sur la route de l'Église a été largement citée comme un exemple de réussite pour la reconversion de l'ancienne église Saint-Denys-du-Plateau dans Sainte-Foy. Les architectes Dan Hanganu et Côté, Leahy, Cardas ont insufflé une dose de modernité à cette reconversion réalisée au coût de 17 millions $.

    Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 2 / 4
  • <strong>Maison de la littérature. </strong>Octobre a marqué à Québec l'inauguration de la Maison de la littérature dans l'ancien temple Wesley, dans le Vieux-Québec. Tout blanc à l'intérieur, largement fenestré, l'immeuble qui abrite une succursale de la bibliothèque de Québec en plus d'un bistro et de studios de création littéraire est déjà considéré par plusieurs comme une réussite. Le projet de 14,6 millions $ a été réalisé par la firme d'architectes Chevalier... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

    Plein écran

    Maison de la littérature. Octobre a marqué à Québec l'inauguration de la Maison de la littérature dans l'ancien temple Wesley, dans le Vieux-Québec. Tout blanc à l'intérieur, largement fenestré, l'immeuble qui abrite une succursale de la bibliothèque de Québec en plus d'un bistro et de studios de création littéraire est déjà considéré par plusieurs comme une réussite. Le projet de 14,6 millions $ a été réalisé par la firme d'architectes Chevalier...

    Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

  • 3 / 4
  • <strong>L'École de cirque.</strong> Dès 2003, l'installation de l'École de cirque dans l'ancienne église Saint-Esprit de Limoilou a été perçue comme une façon originale d'utiliser un ancien lieu de culte. L'imposant volume et la hauteur des plafonds ont rendu l'ancienne église particulièrement pertinente pour les acrobaties de toutes sortes. (Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire)

    Plein écran

    L'École de cirque. Dès 2003, l'installation de l'École de cirque dans l'ancienne église Saint-Esprit de Limoilou a été perçue comme une façon originale d'utiliser un ancien lieu de culte. L'imposant volume et la hauteur des plafonds ont rendu l'ancienne église particulièrement pertinente pour les acrobaties de toutes sortes.

    Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire

  • 4 / 4

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le sort de l'église Saint-Jean-Baptiste inspire les étudiants en architecture de l'Université Laval. Ils y imaginent de tout, du centre de jour pour aînés à un temple de la... zoothérapie!

La réflexion va bon train pour trouver une vocation à l'emblématique église du quartier Saint-Jean-Baptiste, fermée depuis mai.

Une récente consultation menée par Votepour.ca révélait que 97 % des citoyens souhaitent voir le prestigieux bâtiment relancé par un nouvel usage. Mais quoi? Plus de 200 idées ont été proposées.

Et bientôt viendront s'en ajouter quelques-unes alors que des étudiants de deuxième année en architecture de l'Université Laval, dirigés par la professeure Tania Martin, planchent sur une occupation possible de l'église construite entre 1881 et 1886.

Les étudiants proposent un centre de documentation et de diffusion sur le patrimoine, un centre de «thérapies alternatives», un lieu pour la zoothérapie aussi, explique Mme Martin en entrevue au Soleil. Des étudiants ont en effet pensé à un lieu pour les animaux de compagnie où se trouveraient des vétérinaires volontaires.

«Des étudiants ont aussi proposé un lieu pour la sécurité alimentaire, une école supérieure de danse et de ballet ou encore pour les arts martiaux», énumère la professeure responsable de l'atelier de 13 étudiants. «Une autre équipe travaille sur la rencontre des générations. Créer un centre de jour pour les aînés qui cherchent comment meubler leurs journées», dit Mme Martin.

Cohabitation

Plusieurs apprentis architectes n'ont pas fait table rase du caractère religieux de l'église, poursuit Tania Martin. «Beaucoup trouvent le moyen de faire cohabiter le lieu de culte avec autre chose», explique celle qui a été titulaire de la Chaire de recherche du Canada en patrimoine religieux bâti.

On ne peut toutefois pas voir tout de suite les images des reconversions proposées, puisque les étudiants travaillent encore sur leur vision présentement au stade de concept.

Tout indique toutefois que les dessins des projets proposés pourront être vus dans la semaine du 14 décembre alors qu'ils devraient être exposés dans l'église Saint-Jean-Baptiste.

Défis de la reconversion

Spécialiste du patrimoine religieux, Tania Martin trouve particulièrement pertinent de voir ses étudiants travailler sur un projet réel qui anime présentement la communauté. L'impression de réfléchir à un concept qui, peut-être, pourrait voir le jour.

«Les étudiants sont conscients de ça. On a eu des activités où je les ai mis en lien avec des acteurs du milieu», dit-elle. Ils ont notamment rencontré le comité de patrimoine du quartier Saint-Jean-Baptiste et les membres du conseil de quartier Saint-Jean-Baptiste.

Travailler sur l'église Saint-Jean-Baptiste ramène aussi à la vaste question des reconversions d'églises à l'heure où, partout au Québec, ces lieux ferment, faute de fidèles.

À Québec, de récentes conversions ont été particulièrement saluées, comme l'ancienne église Saint-Denys-du-Plateau en bibliothèque Monique-Corriveau fin 2013.

Le mois dernier a aussi été inaugurée la Maison de la littérature dans l'ancien Temple Wesley au coeur du Vieux-Québec.

Mais toutes les églises ne peuvent pas devenir des bibliothèques. «Chaque fois, il faut penser en complémentarité avec ce qui existe déjà, note Tania Martin. On ne peut pas déshabiller Jacques pour habiller Paul.»

Convertir une église en salle de spectacle, en bibliothèque ou en centre culturel et communautaire est souvent ce qui vient à l'esprit en premier, dit-elle. «Il y a une certaine cohérence, car les églises sont traditionnellement des lieux de rassemblement. Mais, avec un peu de réflexion, on peut innover», conclut la professeure d'architecture.

Églises en condos? Oubliez ça!

La vague de transformation d'églises en condos de luxe est finie, tranche la professeure Tania Martin. Et ce n'est pas seulement parce que l'industrie du condo tourne présentement au ralenti. «Les promoteurs ont appris que ça prend énormément d'efforts pour arriver à leurs fins, et c'est pas rentable», tranche la professeure à l'École d'architecture de l'Université Laval.

Elle souligne d'importantes contraintes techniques, notamment le fait qu'un volume aussi imposant que celui d'une église est bien difficile à rendre habitable. Plus encore, cette spécialiste du patrimoine religieux bâti y voit aussi une certaine perception des potentiels propriétaires, pas toujours si emballés. «Certains aiment ça parce que ça fait loft et tout, mais d'autres ne se font pas à l'idée d'habiter un lieu qui autrefois était sacré», note Mme Martin.

La tendance pour les promoteurs immobiliers est plutôt de tout raser et de reconstruire. Une récente étude de l'Institut de développement urbain (IDU), qui regroupe des spécialistes de l'immobilier, révélait en mars que 25 % de ses membres estiment que les condominiums devraient être priorisés pour donner une nouvelle vie aux églises en difficulté.

À l'occasion d'un colloque qui visait à imaginer Québec en 2050, l'lDU avançait que, dans 35 ans, la majorité des églises auront fait l'objet d'une transformation partielle, notamment par l'ajout d'une vocation commerciale.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer
  • Des églises reconverties
    <strong>Église Saint-Jean-Baptiste.</strong> Fermée en mai, l'église Saint-Jean-Baptiste fait présentement l'objet d'une large réflexion sur son avenir. Citoyens, responsables municipaux et maintenant étudiants en architecture y vont tous de leurs idées pour convertir l'immeuble emblématique du faubourg Saint-Jean-Baptiste dont les travaux de rénovation sont évalués à 10 millions $. (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

    Église Saint-Jean-Baptiste. Fermée en mai, l'église Saint-Jean-Baptiste fait présentement l'objet d'une large réflexion sur son avenir. Citoyens, responsables municipaux et maintenant étudiants en architecture y vont tous de leurs idées pour convertir l'immeuble emblématique du faubourg Saint-Jean-Baptiste dont les travaux de rénovation sont évalués à 10 millions $.

  • Des églises reconverties
    <strong>La bibliothèque Monique-Corriveau.</strong> Inaugurée à la fin de 2013, la bibliothèque Monique-Corriveau sur la route de l'Église a été largement citée comme un exemple de réussite pour la reconversion de l'ancienne église Saint-Denys-du-Plateau dans Sainte-Foy. Les architectes Dan Hanganu et Côté, Leahy, Cardas ont insufflé une dose de modernité à cette reconversion réalisée au coût de 17 millions $. (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

    La bibliothèque Monique-Corriveau. Inaugurée à la fin de 2013, la bibliothèque Monique-Corriveau sur la route de l'Église a été largement citée comme un exemple de réussite pour la reconversion de l'ancienne église Saint-Denys-du-Plateau dans Sainte-Foy. Les architectes Dan Hanganu et Côté, Leahy, Cardas ont insufflé une dose de modernité à cette reconversion réalisée au coût de 17 millions $.

  • Des églises reconverties
    <strong>Maison de la littérature. </strong>Octobre a marqué à Québec l'inauguration de la Maison de la littérature dans l'ancien temple Wesley, dans le Vieux-Québec. Tout blanc à l'intérieur, largement fenestré, l'immeuble qui abrite une succursale de la bibliothèque de Québec en plus d'un bistro et de studios de création littéraire est déjà considéré par plusieurs comme une réussite. Le projet de 14,6 millions $ a été réalisé par la firme d'architectes Chevalier Morales. (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

    Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

    Maison de la littérature. Octobre a marqué à Québec l'inauguration de la Maison de la littérature dans l'ancien temple Wesley, dans le Vieux-Québec. Tout blanc à l'intérieur, largement fenestré, l'immeuble qui abrite une succursale de la bibliothèque de Québec en plus d'un bistro et de studios de création littéraire est déjà considéré par plusieurs comme une réussite. Le projet de 14,6 millions $ a été réalisé par la firme d'architectes Chevalier Morales.

  • Des églises reconverties
    <strong>L'École de cirque.</strong> Dès 2003, l'installation de l'École de cirque dans l'ancienne église Saint-Esprit de Limoilou a été perçue comme une façon originale d'utiliser un ancien lieu de culte. L'imposant volume et la hauteur des plafonds ont rendu l'ancienne église particulièrement pertinente pour les acrobaties de toutes sortes. (Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire)

    Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire

    L'École de cirque. Dès 2003, l'installation de l'École de cirque dans l'ancienne église Saint-Esprit de Limoilou a été perçue comme une façon originale d'utiliser un ancien lieu de culte. L'imposant volume et la hauteur des plafonds ont rendu l'ancienne église particulièrement pertinente pour les acrobaties de toutes sortes.