Centre Vidéotron: la loge de Québec partagée avec des bénévoles

Régis Labeaume a insisté pour dire que «chacun paie... (Ville de Québec)

Agrandir

Régis Labeaume a insisté pour dire que «chacun paie ses affaires» dans la loge municipale. Il n'y a ni nourriture ni boissons distribués pendant la soirée

Ville de Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'administration Labeaume gère le trafic dans la loge réservée pour la Ville de Québec au Centre Vidéotron. La moitié des places sont distribuées à des bénévoles, l'autre moitié est utilisée par des élus, des fonctionnaires et leurs invités.

«Quand c'est du hockey, on donne la moitié des billets au hockey mineur, qui amène des bénévoles. Le reste, c'est des invités de la Ville. Et quand c'est des spectacles, quand c'est pas du hockey, ce sont des bénévoles de la Ville de Québec - et on en a des centaines - qui prennent la moitié des places. La Ville garde le reste», a expliqué mercredi le maire Régis Labeaume.

«On se promène d'arrondissement en arrondissement», a ajouté son attaché de presse, Paul-Christian Nolin, en parlant des bénévoles qui s'activent dans les nombreux organismes de loisirs de Québec. Ce sont les directions d'arrondissement qui procèdent à l'identification des heureux bénéficiaires. Les billets sont réservés à leur nom et ils les récupèrent à l'entrée le soir de l'événement ciblé. 

Quant aux billets conservés à l'interne, M. Nolin ne connaît pas le mode de distribution. Il ne peut dire s'ils sont tirés au hasard, distribués à la demande ou au mérite.

Le maire Labeaume a précisé qu'il avait lui-même profité des installations deux fois jusqu'à maintenant. Il a assisté au match des Remparts contre les Saguenéens le 13 septembre, en compagnie du maire de Saguenay Jean Tremblay, et au spectacle de Metallica quelques jours plus tard.

L'élu a aussi insisté pour dire que «chacun paie ses affaires» dans la loge municipale. Il n'y a ni nourriture ni boissons distribués pendant la soirée. «D'ailleurs, ils [les invités] nous trouvent ben cheap. Dans les loges à côté, tout le monde mange, mais nous autres, on mange pas. C'est régime sec», a fait ressortir M. Labeaume.

Usage critiqué

Le Soleil révélait en mai que la Ville de Québec a accès gratuitement à une loge «bien située» dans le Centre Vidéotron, en vertu des baux négociés en 2011. Une dizaine de billets lui sont attribués pour chaque spectacle et chaque match de hockey. 

Après avoir laissé planer un doute sur l'occupation des lieux, le maire Régis Labeaume avait déjà assuré que l'espace servirait à la communauté, qu'il n'était pas question d'«assister à tous les spectacles aux frais de la princesse». 

L'opposition avait tout de même critiqué cet avantage, estimant qu'il vaudrait mieux louer la loge afin de maximiser les rentrées d'argent et rembourser au plus vite la dette associée à la construction du Centre Vidéotron.

Dans le vieux Colisée, propriété de la Ville de Québec, une loge était réservée, côté sud, pour l'administration municipale. Du temps des Nordiques, les billets transitaient par les cabinets des maires Jean Pelletier et Jean-Paul L'Allier. Mais depuis le départ de la LNH, elle a été très peu utilisée.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer